Pardon

Pardon Perdita porte bien son nom : née de parents mal assortis, un père ethnologue brutal et une mère dépressive, arrivés d’Angleterre en Australie pour les recherches du père, elle grandit sans aller à l’école, livrée à elle-même, avec pour tout repère une famille d’Aborigènes, la jeune Mary, avec laquelle elle se lie d’une amitié très forte, et Billy, un garçon sourd-muet. Cette enfance chaotique prend brusquement fin à 11 ans car elle assiste à l’assassinat de son père. Mary, reconnue coupable, est emprisonnée, et Perdita est prise d’un bégaiement qui l’empêche de parler. Le chemin sera très long, tragique et oppressant jusqu’à ce qu’un « pardon » puisse se dire et la vérité se dévoiler.

Placé sous le signe quasi permanent de Shakespeare, dont la mère déclame sans cesse des scènes entières qui ponctuent le récit, le récit sanglant de Perdita croise celui de la seconde guerre mondiale et dégage une puissant souffle lyrique et tragique. Le narrateur en « je » laisse régulièrement la place à un narrateur en « elle », tant il est difficile à ce personnage de prendre sa place dans le monde. Il faudra la bienveillance d’un orthophoniste pour aider cet enfant à accoucher de sa vérité et à retrouver sa voix/voie.

Le titre original du roman, Sorry, est moins anodin qu’ il n’y paraît. Il fait référence au « Sorry day », jour où les Australiens se repentent des mauvais traitements infligés par le passé aux Aborigènes.

Une lecture originale, sombre et belle.

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pardon

  1. cathulu dit :

    Ayant beaucoup aimé cinq carillons du même auteur, je sens que ton billet va me faire craquer!:)

    • sandrion dit :

      Tant mieux, je pense que tu ne le regretteras pas ! De mon côté, je vais essayer de me procurer « Cinq carillons » dont j’ai lu ta critique 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s