Des adhésifs dans le monde moderne

Des adhésifs dans le monde moderne Georgie se sépare de son mari pour une sombre et bête histoire de porte brosse à dents, et rencontre Mrs Shapiro, vieille femme au caractère détonnant entourée de sept chats aux noms et aux mœurs étranges, qui cache dans sa maison un secret de famille. Le rapport avec les adhésifs ? Georgie travaille pour la revue qui donne son nom au roman, et puis il est sans cesse question de ça, finalement, comment recoller les morceaux dans le couple, restaurer une maison décrépite, retrouver de la cohérence dans la pagaille du monde, et dans celle de sa vie. « Il suffisait de trouver l’adhésif le mieux adapté aux supports. La clémence. Le pardon. Si seulement ça existait en tube. »

Marina Lewycka réussit tout particulièrement ses titres : Une brève histoire du tracteur en Ukraine était déjà pas mal, et Des adhésifs dans le monde moderne me plaît aussi. Elle a le chic pour relier des thèmes qui n’ont a priori rien à voir entre eux et mettre en scène des personnages très différents les uns des autres et souvent hautement déjantés. L’histoire est à la fois très drôle et très humaine et comme dans Une brève histoire du tracteur en Ukraine, l’auteur traite avec humour des rapports difficiles dans les familles et entre les générations.

Cathulu en parle avec enthousiasme, et Amanda aussi. Entre autres !

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s