Clèves

darrieussecq_cleves.indd Le lien avec la princesse du même nom n’est pas franchement explicite… Clèves, c’est le nom d’une bourgade de province, jolie mais banale, dans laquelle grandit Solange, durant les années 80. Dans une langue provocante, Marie Darrieussecq raconte les affres de l’adolescence, la complexité du désir, mais aussi la réalité très prosaïque dans tous ses détails souvent honteux ou dérangeants des premières règles et des premières fois (les titres des 3 parties sont clairs : « les avoir », « le faire », « le refaire »).

Je reste mitigée face à ce style assez sec, souvent très cru et qui m’a souvent dérangée mais qui dit les choses de façon assez vraie je trouve, en bousculant les tabous et les illusions.

Cet article, publié dans littérature française, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Clèves

  1. Louise dit :

    Je note ce titre, je trouve bien de parler de ce thème; et je crois que je vais adhérer aux style sec et cru.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s