Comment (bien) rater ses vacances

comment bien rater ses vacancesJ’avais pris la liseuse de la bibliothèque en vacances, et j’ai cliqué sur ce titre sans rien en savoir auparavant. Bien m’en a pris : ce roman pour ados est savoureux, très juste et plein d’humour.

Maxime n’a aucune envie de se farcir le GR corse avec ses parents. Sa petite sœur Alice a réussi à se faire envoyer en colo avec sa meilleure amie alors qu’à cela ne tienne, Maxime ira passer les vacances pépère chez Mamie au Kremlin-Bicêtre. Sauf que rien ne se passe comme prévu, Mamie fait un infarctus dès le premier soir, se retrouve à l’hôpital, les parents sont injoignables et Maxime doit gérer ces drôles de vacances tout seul.

Anne Percin raconte tout cela avec beaucoup d’humour, Maxime est un ado vraiment attachant, avec un sens de l’autodérision affirmé, de la culture (et il aime Boris Vian !!), de l’énergie et de la naïveté à revendre. De ces vacances, il sortira finalement changé, grandi, et tout est dans la parenthèse du titre montrant bien à quel point d’une situation apparemment sombre on peut tirer aussi le meilleur.

Ci-dessous, la fausse lettre qu’il envoie à ses parents et qui donne une idée du ton du bouquin : « Chers parents, Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J’espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j’ai mangé Hector [le chat de sa mamie] mais pas tout d’un coup, j’en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j’ai l’eau-de-vie de Mamie, ça m’aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m’envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c’est l’heure de ma piqure d’héroïne. Gros bisous, votre fils-aimé, Maxime« 

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Comment (bien) rater ses vacances

  1. Sandrine dit :

    Savoureux en effet. Bien que n’étant plus ado, j’ai apprécié aussi. De même que mon fils, qui a aussi lu et aimé un des suivants (celui avec « rock star » dans le titre).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s