Arlington Park

Arlington park J’avais déjà beaucoup apprécié la vision juste et acide de Rachel Cusk dans Les variations Bradshaw. Avec Arlington Park, elle va encore plus loin, me semble-t-il, dans l’exploration de cette vie des femmes dans les banlieues résidentielles d’Angleterre. On suit quatre femmes, le temps d’une journée, dont les vies se côtoient, voisines, amies, dans leur cuisine, au supermarché, dans les parcs ou les cabines d’essayage. L’auteur détaille sans concessions leur vie souvent étriquée, racornie, les jalousies, les déceptions, les rancœurs, mais aussi leurs rêves encore présents, leurs désirs encore palpitants.
On pense forcément au roman de V. Woolf, Mrs Dalloway, qui suit la vie d’une femme dans ses petits détails durant vingt-quatre heures. On pense aussi à des auteurs comme Joyce Carol Oates ou Laura Kassishke qui dépeignent comme personne la médiocrité et les zones troubles des vies humaines.

J’ai noté pas mal de passages à l’humour vachard, mais finalement, on ressent aussi, de la part de l’auteur, beaucoup d’empathie et de pitié pour ces femmes qui se débattent vaillamment dans leur vie bancale.

« Les filles à qui Juliet enseignait étaient de petites créatures vaniteuses qui sortaient du moule de leurs mères, en sortaient avec un plop et restaient là à trembloter, nues et roses, sans la moindre idée de leur vulnérabilité. »

« Oh il était terrifiant, ce voyage de la vie, cette traversée turbulente des jours et des nuits, sans jamais s’arrêter, sans jamais savoir ce que cela signifiait, sinon qu’il faut se cramponner, se cramponner sans jamais lâcher ! »

« Il était si difficile de tolérer cette intrusion du temps, qui se vidait en eux comme un égout dans une rivière, qui rejetait ses déchets et son bric-à-brac, ses détritus, sur eux ; il était si difficile de poursuivre à partir de ce qui avait été suffisant, de ce moment dans le crépuscule, de ce qui était beau, sans le détruire ! »

Il paraît qu’un film vient de sortir, tiré de ce roman, intitulé La vie domestique, avec Emmanuelle Devos, que j’aime beaucoup d’ailleurs. Quelqu’un l’a vu ?

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Arlington Park

  1. Aifelle dit :

    Je l’ai vu et je me suis ennuyée .. c’était sans doute une erreur de transposer l’histoire en France. Du coup, je ne suis pas pressée de lire le roman, même si pas mal de blogueuses disent qu’il est très réussi.

  2. mesetageresenfranglais dit :

    J’ai abandonne ce roman en cours de route. Je trouvais ca tres long. Je n’ai pas du comprendre l’interet et ca n’a pas accroche avec moi…Desole!

    • sandrion dit :

      Heureusement qu’on n’a pas tous les mêmes goûts ! Personnellement, j’aime bien cette analyse psychologique très juste et critique à la fois.

      • mesetageresenfranglais dit :

        oui tout a fait. Et puis je l’ai lu il y a plusieurs années de ça, peut être qu’aujourd’hui il me ferait un effet différent. Mais c’est intéressant de lire ton avis sur ce livre et de lire ce que je n’ai pas vu!

  3. mrspepys dit :

    J’ai nettement préféré « Les variations Bradshaw ».
    Et tu m’apprends que « La vie domestique » est une adaptation transposée en France : quelle idée saugrenue ! Le sel d' »Arlington Park », c’est justement le cadre so british.

  4. dasola dit :

    Bonjour, contrairement à Aifelle, j’ai trouvé le film très réussi, je ne me suis pas ennuyée autant que ces femme « desesperate housewives ». L’adaptation est à mon avis très réussi par rapport au roman qui m’a m’avait beaucoup plu. http://dasola.canalblog.com/archives/2008/10/17/10924978.html Bonne journée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s