Le bleu est une couleur chaude

Le bleu est une couleur chaude Chez ma fille, fan de BD, j’ai pu lire celle de Julie Maroh, Le bleu est une couleur chaude, qui a obtenu le prix d’Angoulème, et surtout servi de base au film de Kechiche, La vie d’Adèle, qui a obtenu à son tour la palme d’or à Cannes. Et hier soir, j’ai vu le film. J’avais envie de me faire mon idée, après tout le ramdam qui a été fait autour du film, de l’attitude de Kechiche envers ses actrices et les techniciens, de la réaction de Léa Seydoux qui a violemment attaqué le réalisateur après la palme, le critiquant sur la dureté de certaines scènes jouées, etc.

Alors revenons à la BD : un graphisme somme toute assez classique, une narration classique aussi (principe du flash-back, à partir d’un personnage lisant le journal intime d’un autre), et pourtant ça fonctionne, l’émotion passe et j’en avais le cœur tout serré en fermant l’album. Une très belle histoire d’amour, de jalousie, d’éveil aux sens, d’affirmation de soi et du choix de sa sexualité, et des dessins très touchants, d’abord en noir et blanc avec ce bleu qui tranche (un clin d’œil sûrement à La femme piège, de E. Bilal) puis en couleurs.

Dans le film La vie d’Adèle, j’ai retrouvé l’émotion dégagée par la BD, comme Julie Maroh elle-même qui a écrit cet article très juste et intéressant sur sa réaction à la suite du film. Mais j’ai été gênée par les scènes de sexe lesbien qui m’ont semblé un peu outrées et, de l’avis de Julie Maroh, pas tout à fait justes. Par contre, ces scènes, dont on a fait tout un flan, ne représentent qu’une petite partie de ce long film centré sur l’évolution d’un personnage, Adèle, son éveil à la sensualité, à l’amour, à l’âge adulte. L’actrice qui joue Adèle est bouleversante : naturelle, expressive, extrêmement attachante. C’est un film sur la passion amoureuse, dans toutes ses manifestations corporelles, et j’aime beaucoup la façon dont Kechiche filme ses acteurs, au plus près de leur peau, de leur visage, de leur regard. Bref, je trouve que c’est un grand et beau film et je regrette tout ce tapage médiatique qui a tristement abîmé l’image du cinéma…

Publicités
Cet article, publié dans BD, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le bleu est une couleur chaude

  1. mesetageresenfranglais dit :

    Cette Bd et maintenant le film font beaucoup parler en ce moment. Je l’ai dans ma PAL mais j’attends le bon moment pour la lire. Elle m’intrigue beaucoup cette BD!

  2. il va falloir que je lise cette BD !

  3. Fransoaz dit :

    J’ai beaucoup aimé cette BD que j’ai lu puis relu. Je n’irai pas voir le film de suite (et après ce sera trop tard, comme d’hab!)

    • sandrion dit :

      Disons que ce film se prête bien au grand écran, mais même après coup, sur DVD, ça vaudra quand même la peine ! Ce que dit la dessinatrice sur le film est vraiment très intéressant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s