Délivrance

Délivrance Je me suis plongée hier soir avec délectation dans le dernier polar de Jussi-Adler Olsen, Délivrance. Résultat : aujourd’hui à 17h j’avais terminé !! Vous l’aurez compris, c’est haletant, et vu le temps pourri qu’il faisait dehors je n’avais aucun scrupule à lire bien au chaud toute l’après-midi…

Donc, Carl Morck, l’inspecteur au caractère à la fois maussade et bien trempé, Assad, l’assistant syrien au parler parfois rocambolesque et au passé mystérieux et Rose, la secrétaire punk, exhument à nouveau une vieille affaire : un message écrit avec du sang, trouvé dans une bouteille à la mer. Le message est en grande partie effacé, mais commence de façon explicite par « au secours » et ne semble pas provenir d’un plaisantin…

L’auteur utilise un peu les mêmes ficelles que dans ses deux livres précédents, on les voit parfois de loin mais… ça marche et on tourne fiévreusement les pages. Il est question d’enlèvements d’enfants, de tueur en série, mais surtout de la vie des sectes et l’auteur montre assez bien les dérives sectaires, les traumatismes produits sur les enfants mais également le réconfort que certains peuvent y trouver. Le suspense glaçant lié à ce tueur bien frappadingue alterne agréablement avec des scènes plus drôles, liées à Rose – qui réserve au lecteur plus d’une surprise dans cet opus – ou Assad : « Carl haussa les épaules : « j’ai passé un savon au type et il a fermé sa gueule. » Un savon ? Assad était perplexe. Ce fonctionnaire lui avait semblé être d’une hygiène irréprochable la première fois. » Et l’un des chapitres se termine par ce proverbe qui m’a bien fait rire : « Qui pisse contre le vent se rince les dents. »

challenge thrillers et polars

 

Publicités
Cet article, publié dans romans policiers, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Délivrance

  1. Aifelle dit :

    Je l’ai dévoré aussi, même si j’ai pensé en le refermant que l’auteur avait intérêt à se renouveler dans le prochain, ça commence à sérieusement tourner en rond.

  2. Dominique dit :

    Bonjour, j’ ai lu trois des quatre livres de cet auteur.
    J’ ai trouvé, par ordre de publication, le premier bien construit, bien écrit, avec une intrigue originale.
    Le deuxième m’ a semblé nettement moins bien écrit, avec une introduction de sexe, de masochisme, de maltraitance de femme, déplaisante.
    Le troisième, je ne l’ ai pas lu.
    Et enfin, celui qui vient de paraitre chez Albin Michel, Le dossier 64.
    Je ne l’ ai pas fini tant je l’ ai trouvé malsain.

    • sandrion dit :

      Merci, Dominique, pour ton passage ici ! Le second est celui qui m’a plu le moins. Le 3e m’a semblé intéressant surtout concernant le sujet des sectes, assez bien traité, j’ai trouvé. Cela dit, je ne sais pas si je lirai le dernier, ce que tu en suggères ne m’y incite pas, en tout cas.

  3. Dominique dit :

    Hello sandrion, le dernier paru est, à mes yeux, sadique, les femmes y sont affreusement traitées, écoeurant.
    Sans transition, j’ ai beaucoup ri à la lecture de « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire ».
    Cela m’ a rappelé quelques titres de la Série Noire de l’ époque d’ or, les écrivains américains, « Fantasia chez les ploucs », par exemple.
    A bientôt !

  4. Dominique dit :

    C’ est grâce à vous que je l’ ai lu, je vous en remercie !
    Puis-je mettre votre blog en lien sur le mien ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s