Kinderzimmer

Kinderzimmer Aïe, je viens de publier mon « top 10 » mais c’était avant d’avoir fini de lire ce magnifique roman de Valentine Goby. C’est donc le 11e livre que je fais absolument entrer dans la liste… Je venais de lire L’échappée, du même auteur, qui ne m’a pas convaincue: abus de phrases nominales sans arrêt et même si l’histoire était prenante, je suis restée sur le seuil. Avec Kinderzimmer, impossible. J’ai été embarquée du début à la fin et en ai même rêvé cette nuit.

Ça commence avec un extrait d’E. Rostand en exergue, dont ce très beau vers « C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière. » La nuit, c’est Ravensbrück, où se retrouve Mila au printemps 44 avec 40 000 autres femmes venues de toute l’Europe. La lumière c’est ce secret qu’elle porte : elle est enceinte et mettra son fils au monde malgré l’horreur, la faim, le froid et l’épuisement, dans la « Kinderzimmer », drôle de nursery accueillant les enfants nés au camp, des enfants qui deviennent vieux dès les premiers jours et dont l’espérance de vie dépasse rarement trois mois…

Ce livre est un coup de poing, magnifique et violent à la fois. J’ai adoré la façon dont elle raconte le choc de Mila découvrant un univers, une langue « (chtrafbloc) (arbaïtsapel)« , des images, découvrant la saleté sans nom, les plaies, le supplice de l’appel à trois heures du matin durant parfois trois ou quatre heures, mais aussi la solidarité des femmes entre elles et l’humour qui se glisse au plus sombre des jours. Elle rencontre Teresa qui la ramène brutalement à la vie quand sa cousine, arrivée avec elle, Lisette, meurt et lui propose de l’aider : « Mila se retourne : Pourquoi tu fais ça ? Qu’est-ce que tu veux ? – La même chose que toi. Une raison de vivre. » Elle rencontre Georgette qui lui apprend ce qu’elle doit savoir sur l’accouchement. Et Mila survit, pour pouvoir témoigner ensuite. Tout est juste dans ce roman et c’est presque insoutenable tant on vit, avec Mila, à l’intérieur du camp.

L’avis de Cathulu et plein d’avis sur Babelio.

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Kinderzimmer

  1. jerome dit :

    J’ai adoré ! Rien lu de mieux cette en fait.

  2. Pascaline dit :

    Je viens de découvrir votre blog au hasard d’autres blogs de lecture et quel heureux hasard!
    J’ai terminé il y a peu kinderzimmer( emprunté à la bibliothèque) et partage pleinement votre avis.
    Votre top 10 me donne des idées pour mes prochaines lectures!
    Un grand merci à vous de nous faire partager ça!

  3. aifelle dit :

    Pas encore lu, je vais laisser passer du temps je crois ..

  4. liliba2 dit :

    Superbe, hein ! Un livre qui restera longtemps en mémoire…

  5. Un livre que je vais lire en janvier.

  6. sandrion dit :

    Bon, faut pas être trop déprimée quand on lit ce roman mais il est excellent !

  7. grigrigredin dit :

    Je partage ton avis. J’avais moi aussi trouvé ce livre puissant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s