Le peintre des batailles

Le peintre des batailles Je me souvenais avoir lu de A. Perez-Reverte des aventures policières plutôt légères, pleines d’action et de rebondissements : Le club Dumas, Le tableau du maître flamand. Le peintre des batailles appartient à un tout autre registre.

Faulques a été photographe de guerre pendant une trentaine d’années au terme desquelles il a tout arrêté pour s’enfermer dans une tour, en bord de mer, et peindre une gigantesque fresque, un tableau de batailles, résumant en quelque sorte tout ce qu’il a vu, traversé, compris et cherchant à aller plus loin que ce la photographie peut exprimer.

Un jour, un homme débarque dans sa tour solitaire, Ivo Markovic et annonce à Faulques qu’il vient pour le tuer. Faulques a pris ce soldat croate en photo lors des conflits serbo-croate et a obtenu un prix pour cette photo qui a détruit pourtant la vie de Markovic.

S’ensuivent de longs échanges entre Markovic et Faulques, des discussions âpres et profondes sur la culpabilité, la responsabilité, le rôle de l’art, la noirceur des hommes et des guerres. En parallèle, Faulques se souvient de ses années de photographe de guerre, aux côtés d’une femme énigmatique, Olvido (« oubli »), dont la mort continue de le hanter. De ces échanges, les deux hommes sortiront différents.

Bien que ce personnage soit loin de moi, un homme assez froid, sec, nerveux, cynique et sans cesse en « quête de la règle cachée qui ordonnait l’implacable géométrie du chaos« , j’ai apprécié l’écriture très riche, aux nombreuses références en art et en géopolitique, un roman sombre et foisonnant. Intéressant de lire sur Wikipedia que l’auteur a lui-même été reporter de guerre entre 1973 et 1994…

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Le peintre des batailles

  1. aifelle dit :

    Je n’avais pas particulièrement apprécié « la peinture du maître flamand ». Du coup, je n’ai pas eu envie de relire l’auteur.

  2. mrspepys dit :

    Pourquoi pas ? J’ai découvert cet auteur il y a peu, et ton billet est une invitation à poursuivre cette découverte.

  3. grigrigredin dit :

    Je n’ai jamais lu cet auteur, mais je tenterai plutôt de le découvrir d’abord par ses romans policiers.

  4. jerome dit :

    Toujours pas lu cet auteur qui me tente depuis quelques années. Pour autant je ne sais pas si je commencerai avec ce titre-là.

  5. Louise dit :

    Je ne connais pas, mais je ne me sens pas attirée par cette lecture ( « tant mieux!!!! » crie ma PAL)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s