Bernadette a disparu

Bernadette a disparu « Maman disparaît dans la nature deux jours avant Noël sans rien me dire ? Bien sûr que c’est compliqué. Mais, même si c’est compliqué, même si on pense qu’on ne pourra jamais absolument tout savoir de l’autre, ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas essayer. » Voilà ce que dit Bee, la fille de Bernadette, jeune fille précoce au caractère bien trempé, au début du roman, et tout le livre est censé être la somme des documents que Bee réunit pour comprendre ce qui s’est passé : mails, lettres, notes de spécialistes, etc. Et de tout cela, en vrac, se dégage la figure de cette femme à la fois agaçante mais surtout très attachante, brillant génie en architecture au destin brisé, asociale et névrosée jusqu’à demander à une indienne, Manjula, avec laquelle elle est en contact par mail, de prendre rendez-vous pour elle auprès du dentiste de son quartier !

L’ensemble est extrêmement réjouissant. L’auteur brosse un tableau assez corrosif de ces mères de famille en banlieue américaine et de leur vie qui se veut désespérément lisse et parfaite (Bernadette les appelle « les bestioles« ), mais sans jamais être cynique et surtout sans se départir d’un humour présent dans tout le roman. Les personnages traversent des aventures assez rocambolesques les menant jusqu’en Antarctique, dont il vaut mieux ne pas trop révéler la teneur pour mieux vous laisser savourer cette histoire.

On ne s’ennuie pas une seule minute, l’auteur adopte des points de vue, et du coup des styles d’écriture, différents selon les personnages et laisse transparaître une tendresse derrière la critique bien visible pour toutes ces femmes et ces hommes souvent dépassés par leur vie, leurs rejetons plus ou moins gérables et leur quotidien.

Je ne suis pas la seule à avoir pris Bernadette en affection ! Cathulu, Aifelle et Keisha aussi et ce sont leurs billets qui m’ont conduite vers cette lecture.

Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Bernadette a disparu

  1. aifelle dit :

    Un excellent souvenir de lecture pour moi 🙂

  2. jerome dit :

    Un roman très féminin, non ?

    • sandrion dit :

      Féminin ? Je ne sais pas, je ne sais pas bien ce qu’est un roman féminin, en tout cas, je pense que tu peux l’apprécier aussi et ton avis serait intéressant !

  3. cathulu dit :

    J’attends avec impatience son prochain roman!

  4. Theoma dit :

    bien aimé mais sans plus pour ma part, mais un bon moment et c’est déjà ça de pris !

  5. sous les galets dit :

    J’ai beaucoup beaucoup aimé aussi, je me suis jetée dessus suite au billet d’Aifelle et je l’ai envoyé à une copine juste après…une lecture hyper réjouissante

  6. keisha dit :

    Excellent souvenir!Bernadette a conquis les coeurs (et encore une bonne pioche dans cette collection)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s