Le coeur glacé

Le coeur glacé Je viens d’achever les 750 pages du premier tome de cette énorme fresque écrite par Almuneda Grandes… ouf ! Mais quel souffle ! Il me faut attendre maintenant le second tome puisqu’on ne m’a prêté pour l’instant que le premier.

L’auteur s’attaque à environ 70 années de l’Histoire de son pays, des années 30 à nos jours, à travers l’histoire croisée de deux familles de deux bords opposés qui traverseront la guerre civile espagnole, la Seconde guerre mondiale, la dictature de Franco et l’après-dictature.

Le roman débute par la mort d’un patriarche de 83 ans, Julio Gonzalez Carrion. A son enterrement, son fils Alvaro est troublé par la présence d’une inconnue et va essayer d’en savoir plus sur cette femme. Cette rencontre va bouleverser sa vie et l’amener à porter un regard bien différent sur son père, qu’il avait toujours considéré comme un héros…

L’écriture est dense, nerveuse, parfois lyrique, l’intrigue est extrêmement bien construite, jouant sur les retours en arrière de façon très subtile. Le lecteur a bien besoin des deux arbres généalogiques placés en début de roman, d’autant plus que les fils ont les mêmes prénoms que les pères le plus souvent ! Certains passages, certains personnages sont plus prenants, plus émouvants que d’autres, parfois c’est difficilement compréhensible quand on a peu de connaissances historiques sur cette période sombre qu’a traversé l’Espagne, mais c’est extrêmement touchant de mieux comprendre le destin de ces gens qui se sont battus pour leurs idéaux, qui ont connu l’exil, de multiples désillusions et souvent la torture ou la mort.

D’après Mario Vargas Llosa, autre grand écrivain, un roman « ambitieux, profond et passionnant ». Tout à fait d’accord ! (et belle couverture avec une photo de Robert Capa)

Et il entre dans la catégorie « matière » (la glace) du challenge Petit Bac

challenge petit bac 2014

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Le coeur glacé

  1. aifelle dit :

    En ce moment, les gros pavés, ça me fait peur 😉

  2. mesetageresenfranglais dit :

    Ca a l’air interessant mais pour m’y attaquer, il faudrait que je comble mes lacunes en Histoire! 😉

  3. Fransoaz dit :

    C’est bien aussi parfois les très gros bouquins (genre Ken Follet que j’aime bien), on s’installe confortablement et pour longtemps… tu as déjà envie de lire le second tome? Ce doit être très passionnant ou alors c’est de la gourmandise!

  4. jerome dit :

    Le coté pavé ET trilogie me refroidit. Mais tu es tellement enthousiaste !

  5. Louise dit :

    ce qui me refroidit c’est le côté lyrique et le risque de mélanger les personnages.
    Ce qui a l’air intéressant c’est qu’on a les deux bords, et « les méchants ou les gentils » ne sont pas forcément ceux qu’on croit.C’est une lecture exigeante, et j’en ai pas mal dans la PAL. Mais on ne parle pas beaucoup de la littérature espagnole.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s