Eldorado

Eldorado Quel roman magnifique… je vais étudier cet ouvrage avec mes élèves de Seconde, pour les dernières semaines. Je l’avais lu il y a quelque temps mais je viens de le relire pour préparer mes cours. Et c’est beau ! J’espère que mes élèves aimeront autant que moi…

L’Eldorado, autre nom de l’Europe pour les milliers de migrants qui fuient chaque jour leur pays (la Libye, le Soudan ou d’autres) pour des causes diverses : guerres, famine, pauvreté, manque de travail. Dans ce roman s’entrecroisent deux destinées, celle de Soleiman, jeune homme soudanais prêt à entreprendre le long voyage jusqu’en Europe, et celle de Salvatore Piracci, commandant des bateaux qui interceptent les immigrés clandestins au large des côtes de Lampedusa. Ces deux là vont vivre des trajectoires parallèles et opposées à la fois.

La langue de Laurent Gaudé – dont j’ai ici chroniqué le roman Cris, sur les soldats de la première guerre mondiale – est magnifique. Elle est à la fois simple et profonde, dégage un souffle épique, propose des destins tragiques et profondément humains.

« Alors Angelo recommanda son ami au ciel en se disant que les hommes n’étaient décidément beaux que des décisions qu’ils prennent. »

« Pour un instant encore, il était en train de sauver des vies. De soustraire des êtres à l’engloutissement. Pour un instant encore, il n’y avait que cela. Dès qu’ils auraient tous pris pied à bord, il allait devoir redevenir le commandant italien d’un navire d’interception. Il aurait voulu que cet instant s’étire éternellement, que ce soit cela son métier : une quête dans la nuit à la recherche d’embarcations perdues. Un combat entre lui et la mer. Rien d’autre. Reprendre les hommes à la mort. Les extirper de la gueule de l’océan. »

 

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Eldorado

  1. noukette dit :

    Gaudé… Un de mes auteurs chouchous !

  2. aifelle dit :

    Je n’ai pas encore abordé Gaudé, ses thèmes ne me parlent pas beaucoup. Pourtant, j’ai bien envie de découvrir sa plume.

    • sandrion dit :

      Celui qui m’avait le plus marquée, je me souviens, c’est « le soleil des Scorta ». Ecriture forte et fluide en même temps. Essaie, ça vaut le coup !

  3. sous les galets dit :

    J’ai beaucoup aimé GAudé et je m’en suis un peu lassée….le thème est pour moi un peu trop dur et trop actuel pour le moment….

  4. keisha41 dit :

    Peut être ce roman serait-il pour moi l’occasion de découvrir l’auteur? Qui sait,

  5. Jérôme dit :

    La langue de Gaudé est magnifique, tu as bien raison. Je crois que son roman que je préfère est « Les soleil des Scorta ».

  6. Louise dit :

    Moi aussi, mais je retiens celui-ci. C’est dur de choisir un roman pour toute une classe et de les motiver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s