Sanderling

SanderlingJ’avais énormément aimé Fugue de cette auteure et même si j’ai un peu moins aimé celui-ci, j’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir son style tout en délicatesse et en humanité.

L’histoire est étonnante, elle débute par le séjour de Landry, agriculteur du centre de la France, au Groenland. On sent bien qu’il est venu pour panser des plaies et c’est auprès d’un minuscule oiseau, un sanderling, qu’il semble retrouver sa place dans l’univers. Ce voyage lui permet de reconsidérer sa vie, d’autant plus – et le livre bascule sans crier gare dans le registre du roman d’anticipation – que les volcans islandais ont apporté une pluie de cendres qui fait disparaître le soleil et transforme peu à peu le nord de la France en un paysage de cauchemar… A Belligny, où vit Landry, l’événement modifie les rapports entre les gens en profondeur et c’est l’occasion pour l’auteur d’interroger l’écologie, le monde paysan, la réaction humaine face aux situations extrêmes entre égoïsme et solidarité.

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Sanderling

  1. aifelle dit :

    J’ai vraiment aimé le premier « la relieuse du gué » malgré certaines faiblesses et nettement moins « fugues ». Je passe pour celui-là ..

  2. keisha41 dit :

    Pas trop envie de découvrir l’auteur, mais Gaia et ses belles couvertures, ça attire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s