L’instant poésie # 4

« Emportez-moi dans une caravelle

Dans une vieille et douce caravelle,

Dans l’étrave,ou si l’on veut dans l’écume

Et perdez-moi au loin, au loin

 

Dans l’attelage d’un autre âge,

Dans le velours trompeur de la neige

Dans l’haleine de quelques chiens réunis

Dans la troupe exténuée des feuilles mortes

 

Emportez- moi sans me briser dans les baisers

Dans les poitrines qui se soulèvent et respirent

Sur les tapis des psaumes et leur sourire

Dans les corridors des os longs et des articulations

 

Emportez- moi ou plutôt enfouissez-moi. » ( Henri Michaux)

Publicités
Cet article, publié dans poésie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’instant poésie # 4

  1. aifelle dit :

    J’aime beaucoup de choses chez Henri Michaux, je ne connaissais pas ce poème là. Il est touchant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s