L’adieu aux armes

L'adieu aux armesToujours dans le cadre de cette année placée pour moi, au boulot, sous le signe de la guerre, j’ai lu ce classique de la littérature américaine, et j’ai été très déroutée par cette lecture.

D’inspiration apparemment largement autobiographique, le roman raconte à la première personne les péripéties d’une jeune homme, Frederic Henry, engagé durant la première guerre mondiale dans la Croix-Rouge italienne, blessé par un obus, et qui vit une histoire d’amour avec une infirmière anglaise, Catherine Berkley.

Je dis « à la première personne » mais il est extrêmement difficile d’éprouver de la sympathie, ne parlons pas d’empathie, pour ce personnage, tant il apparaît froid, cynique (« Je savais que je n’aimais pas Catherine Barkley et que je n’avais nulle intention de l’aimer. C’était un peu, comme le bridge, dans lequel on disait des mots au lieu de jouer des cartes ») et peu concerné par ce qui lui arrive. Pas de sentiments ou très peu, des descriptions de la guerre comme vues de l’extérieur. Cette écriture sèche et concise donne l’impression de vide, d’absence de sens. On voit bien qu’il a sûrement voulu rendre le caractère désabusé de ceux qui sont rentrés écœurés de la guerre mais du coup, j’ai eu beaucoup de mal, j’ai lu jusqu’au bout mais en me forçant. Les dialogues sont toujours très prosaïques, neutres, plats, les actes paraissent peu cohérents, les personnages ternes.

Une drôle de lecture… J’ai trouvé sur un blog une critique qui mettait des mots sur ce que j’ai pu, globalement, ressentir à la lecture.

Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’adieu aux armes

  1. aifelle dit :

    Je l’ai lu il y a trop longtemps pour me souvenir de ce que j’en ai pensé. De toute façon Hemingway n’est pas un personnage sympathique, ses romans s’en ressentent.

  2. profplatypus dit :

    J’aimerais être constructif mais ça fait trop longtemps que je l’ai lu… Quoiqu’il en soit, je l’avais trouvé magnifique et il faudrait justement que je le relise !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s