Le tiroir à cheveux

Le tiroir à cheveuxLa narratrice n’a pas de nom, elle a 20 ans, et le lecteur entre peu à peu dans sa vie, qu’elle raconte à la 1e personne, au présent, de façon brute et simple, au plus près des sensations et de la vie concrète. A 15 ans elle est tombée enceinte, par hasard, sans le vouloir vraiment, et a accouché d’un fils très handicapé. A 18 ans elle donne naissance à Titouan. Pas de père autour. On partage le quotidien de cette fille mère, fille de gendarme, essayant d’élever seule ces deux enfants, dont un qui, à 5 ans, ne sait rien faire seul, dans un appartement minuscule sous les toits. Et « le tiroir à cheveux » ? Allusion au lien affectif, sensuel que ce personnage attachant entretient avec les chevelures, celles de ses fils, la sienne et celle des autres au salon de coiffure. Une histoire simple mais très émouvante, portée par une belle écriture.

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le tiroir à cheveux

  1. jerome dit :

    ça n’a pas l’air super joyeux mais si c’est émouvant et que l’écriture est belle…

  2. sous les galets dit :

    Ah celui-là, je vais essayer par contre, histoire de découvrir ta nouvelle marotte….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s