Juste avant le bonheur

Juste avant le bonheurJ’avais lu pas mal de belles critiques de ce roman et malgré le titre que je trouvais un peu cucul et la première de couverture un peu trop attendrissante, j’ai tenté le coup. Aïe : après la lecture d’Emmanuelle Pagano, le choc a été rude !

Julie a 20 ans, elle est caissière dans un supermarché et élève seule son Lulu de 3 ans. Paul a 51 ans, sa femme vient de le quitter et sur un coup de tête, il propose à Julie qu’il vient de rencontrer à la caisse de l’emmener en Bretagne, dans sa maison de campagne, où il se rend avec son fils Jérôme, 30 ans, dont la femme dépressive vient de se suicider. Vous suivez ? Les vacances bretonnes amadouent Julie et Jérôme tous deux blessés de la vie. Quant au p’tit Lulu, il est ravi. Mais au retour des vacances, un accident de la route va complètement bouleverser la vie de tous ces personnages.

Je l’ai lu en « diagonald » (comme dit mon fils), même très largement en diagonale pour savoir la fin, comme on regarde distraitement un téléfilm tout en faisant une tarte aux poires et en rangeant la vaisselle : un style plat, l’impression de recevoir des leçons de vie un peu cliché et de lire un manuel de développement personnel (un exemple entre mille : « C’est dur ce qui vous arrive, mais quoi qu’il advienne, vous vous en sortirez, parce que vous n’avez pas le choix. La vie continue, inlassablement.« ). Bien sûr, on est ému pour cette jeune femme forte et fragile à la fois (vous avez vu, c’est contagieux !), mais… non désolée, je suis restée de marbre. Peut-être l’ai-je lu au mauvais moment, cela dit.

Pour Stephie c’était un coup de cœur ; comme quoi !

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Juste avant le bonheur

  1. Stephie dit :

    Ah mince… désolée…

  2. Catherine dit :

    Oh non! Je l’ai demande a Noel il me tentait bien. Bon, j’espere que je serais plutot de l’avis de Stephie, je n’aime pas etre decue par les livres que j’ai eu en cadeau.

  3. aifelle dit :

    C’est bien les avis différents, ça donne envie de voir par soi-même 🙂

  4. mrspepys dit :

    Je vais passer mon tour pour celui-ci… Style plat et leçons de vie, sans façon.

  5. Louise dit :

    Mais c’est exactement ce que j’aime pas 😉 Moi il me faut du rude et je hais le développement personnel!!!!
    (il me semble avoir lu des avis positifs) je pense que je vais tenir compte du tien, m’abstenir

  6. lorouge dit :

    Mince il est dans ma PAL suite à ma lecture de Marie d’en haut que j’avais beaucoup aimé… Je pense qu’il ne faut pas le comparer à Emmanuelle Pagano, c’est juste pas du tout le même genre :0) Mais comme je le dis toujours à chaque lecture son usage :0) Bises

  7. sous les galets dit :

    Je savais qu’il n’était pas pour moi, et ton billet me conforte là dedans Sandrion 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s