Le restaurant de l’amour retrouvé

Le restaurant de l'amour retrouvéAlléchée par le billet de Cathulu, je me suis procurée ce court roman que j’ai savouré… un petit bonheur, un gros coup de cœur parce qu’il allie de façon réussie deux choses que j’aime, la lecture et la cuisine.

Le début est déjà assez incroyable : Rinco, jeune japonaise de 25 ans, rentre chez elle un soir, dans l’appartement qu’elle partage avec son petit ami indien et… tout a disparu, l’appartement est entièrement vide. Devant cette situation proprement sidérante, la narratrice en perd la voix et quitte la ville, emportant seulement une précieuse jarre de saumure de sa grand-mère que le traître petit ami n’avait pas pensé à emporter. Elle retourne dans son village natal, auprès de sa mère qu’elle avait quitté sur un coup de tête dix ans plus tôt et qu’elle n’avait pas revu depuis.

La seule chose qu’elle sait faire, c’est cuisiner. Pleine de courage, sa mère lui prêtant la remise du jardin à un taux indécent, les recettes de sa grand-mère ancrées en elle, et avec l’aide de Kuma, un homme du village qui était un peu son seul ami quand elle était petite, elle va ouvrir ce qui deviendra L’escargot : « Dans ce restaurant un peu particulier, on ne servirait qu’une table par jour. Au plus tard la veille du repas, je rencontrerais les convives ou alors nous communiquerions par fax ou par courriel, et je leur demanderais ce qu’ils aimeraient manger, la composition de leur famille, leurs espérances ou encore leur budget. » Et sur ce principe original, toujours sans parler, Rinco accueille les uns et les autres, devinant parfois à l’instinct ce qui leur conviendrait (elle sait par exemple, pratiquement sans se tromper, s’ils aiment le thé – et si c’est le thé, lequel – ou le café), même lorsqu’il s’agit d’animaux, un lapin anorexique déposé par une petite fille désespérée ou la truie de sa mère nommée Hermès. C’est grâce à une soupe, soigneusement choisie, qu’elle favorise une rencontre amoureuse, à un menu aux vertus thérapeutiques, qu’elle permettra à une vieille veuve de renaître à la vie. Il faudra un peu plus de temps pour qu’elle applique ces vertus de la cuisine à elle-même, profondément blessée par son chagrin d’amour… « En remontant le fil de mes souvenirs, j’ai soudain revu ma grand-mère. Elle était là, de dos, dans sa cuisine impeccable. Le pique-nique de la mère de Kuma et les plats de ma grand-mère était habités par la même âme. Subitement, en mastiquant les grains de riz que j’avais en bouche, j’ai failli fondre en larmes. »

J’ai été complètement séduite par le charme de cette histoire, racontée dans une écriture sobre, pleine de douceur, de lenteur et de poésie et manifestement très bien traduite. J’ai tout aimé, même les événements un peu rocambolesques qui se déroulent en fin de roman.

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Le restaurant de l’amour retrouvé

  1. Asphodèle dit :

    Ho quelle jolie découverte ! Et si c’est un coup de coeur, je vais noter… 🙂 Bises

  2. Louise dit :

    Et bien cette pépite est bientôt chez moi, chic, chic chic . 🙂 Ce que tu en dis me plaît

  3. mrspepys dit :

    Croisé en librairie à plusieurs occasions, j’ai résisté jusqu’à présent. Mais je ne suis pas sûre que ce sera le cas la prochaine fois…

  4. lorouge dit :

    Dès que j’ai vu qu’il était sorti en poche je me suis jetée dessus ;0) Et ton billet me fait dire chic, chic, chic, j’ai bien fait ;0) Maintenant il n’y a plus qu’à trouver le temps de le lire… Bises

  5. Syl. dit :

    Et moi aussi… j’attendrais alors ! merci

  6. Syl. dit :

    mais aujourd’hui je ne fais que des photes !!! « attendrai »

  7. keisha41 dit :

    Il est à la buibli, je l’ava

  8. keisha41 dit :

    Reprenons… Il est à la bibli, je l’avais déjà repéré…

  9. aifelle dit :

    Je me souviens du billet de Cathulu et de quelques autres. Merci pour la piqûre de rappel, je re-note.

  10. jerome dit :

    Il va absolument falloir que je le lise, je suis fan de littérature japonaise et ce roman a tout pour me plaire.

  11. Bonjour
    Une mise en bouche qui donne envie de découvrir soi-même
    Merci
    Bonne journée

  12. Touloulou dit :

    Je sens qu’il me plairait… je le note !

  13. Louise dit :

    HiHi, aujourd’hui ce restaurant de l’amour retrouvé va ressortir à plusieurs endroits 😉

  14. Syl. dit :

    ah ben oui alors !

Répondre à Louise Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s