Juste après la pluie

Juste après la pluieComme vous le savez, c’est Asphodèle qui m’a fait ce beau cadeau dans notre swap, car Thomas Vinau est un de nos chouchous communs, amour qu’on partage avec pas mal d’autres évidemment, Aifelle entre autres, Ariane ou Antigone.

Bien difficile de parler de ce « roman-poésie » comme il est précisé sur la belle couverture des éditions Alma ; la part « poésie » est plus importante que dans ses autres romans (poétiques aussi, ô combien) Ici ça va ou Nos cheveux blanchiront avec nos yeux, mais l’ensemble forme effectivement un tout, une sorte de récit de tout ce qui fait la vie, dans sa banalité extraordinaire. Dans une postface intitulée « lignes de fuite », Thomas Vinau nous livre quelques secrets de fabrication de cette poésie « militante du minuscule« , ces 280 poèmes « d’usage, de combat, de tous les jours » : la simplicité, une poésie « vivante« , humaine, une « poésie du présent« . Au fil des pages, on sourit, on s’étonne, on a le cœur qui se serre ou qui se gonfle : un vrai bonheur qui se savoure comme un bonbon, et qui va rester sur ma table de chevet pour de multiples relectures… Mon prochain instant poésie lui sera consacré, c’est bien probable, mais je vous en livre deux ; difficile de choisir mais vous pouvez aller aussi lire « La marque du collier » et « faits divers » chez Asphodèle, ou « Pardonne-moi ma belle » chez Aifelle, trois que j’aurais bien mis ici aussi :

Lorsque tout brûle

L’été lorsque tout brûle

les guêpes viennent se rincer les ailes

au fond de tes yeux noirs

Arme de jet

Continuez à rire

bande de veaux

moi je vous dis

que la tendresse

est un couteau

qui transforme

les poutres

en javelot

Cet article, publié dans poésie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Juste après la pluie

  1. Asphodèle dit :

    Je commence à en connaître certains par coeur à force de les lire et relire ! Il me fait un bien fou ce Thomas Vinau ! Je suis contente qu’il t’ait plu ! 😉 Bises ma swapée !

  2. aifelle dit :

    Tu me donnes envie de le ressortir et de relire un poème par jour 🙂

  3. Sandrion dit :

    On voit tout de suite les fans 🙂 Oui, à relire de temps en temps avant de dormir ou de commencer sa journée. Encore merci, Aspho !

  4. noukette dit :

    J’ai lu Nos cheveux…. et bizarrement je n’ai pas accroché du tout… Je n’ai même pas pu écrire de billet d’ailleurs…

  5. Louise dit :

    Je suis hyper curieuse de découvrir cette écriture qui vous procure autant de plaisir. J’aime bien avoir comme ça un livre que je peux feuilleter n’importe quel moment de la journée juste pour retrouver la beauté des phrases.

  6. Ariane L dit :

    Une très jolie lecture en effet, qui donne envie de s’y replonger régulièrement !

  7. lorouge dit :

    J’ai adoré Nos cheveux blanchiront avec nos yeux, celui ci je l’ai beaucoup feuilleté dans ma librairie mais je n’ai pas accroché, je crois que l’auteur me convient mieux dans les textes que les petits bouts comme dans ce recueil… Mais je tenterais peut-être de nouveau, quand il paraîtra en poche tiens ;0)

  8. lorouge dit :

    (dans les textes longs)

  9. il est à la biblio : je vais peut-être l’emprunter ! Bises

  10. sous les galets dit :

    Rha la la, j’ai peur que ce soit trop poétique pour moi, je suis moins sensible que vous à la poésie et je crains de ne pas accrocher.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s