La mémoire est une chienne indocile

La mémoire est une chienne indocileVoilà un bon moment que j’avais envie de lire ce roman, alléchée par les billets tentateurs d’Aifelle, Kathel ou Cuné.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce gros et dense roman de 750 pages ; il faut accepter de patauger un peu au début, de jongler entre le présent et les différents temps du passé, entre les personnages qui semblent au départ ne rien avoir en commun, entre dialogues argumentatifs autour de l’Histoire et scènes de récit plus classiques. Mais je me suis prise au jeu et peu à peu le puzzle se met en place… et j’ai eu de plus en plus de mal à lâcher le roman lorsque je tombais de sommeil !

Lamont Williams, un jeune Noir à l’essai dans un boulot d’entretien à l’hôpital suite à six années de prison alors qu’il était innocent, rencontre un des patients atteint de cancer : Henry Mendelbrot est vieux, blanc et juif, mais la rencontre improbable entre ces deux hommes que tout oppose a lieu, et le vieil homme raconte son incroyable histoire à Lamont, et ce qu’il a vécu dans les Sonderkommando à Auschwitz.

En parallèle, Adam Zignelik, historien à l’université à Columbia, est sur le point de perdre son travail : il a publié un livre à succès et depuis, plus rien. Cette crise le conduit à se séparer de Diana, la femme qu’il aime pourtant. Une série de circonstances l’amène à s’intéresser à un psychologue américain, Henry Border, qui a interviewé avec les premiers magnétophones de l’époque certains survivants de l’holocauste, en 1946, et dont il retrouve par hasard les bandes enregistrées dans une bibliothèque.

Il est questions de mémoire, de culpabilité, des camps de la mort, de la paternité et du partage, de l’Histoire et de l’amour. Un roman extrêmement riche dont on ne sort pas indemne : certains récits autour d’Auschwitz sont très poignants.

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour La mémoire est une chienne indocile

  1. Asphodèle dit :

    Je l’avais vu aussi chez Cuné et Aifelle mais 750 pages me font un peu peur pour l’instant !!! 🙂 Cela dit, il a l’air passionnant ! Donc…ça peut se lire vite, une fois que l’on entre dedans !

  2. Aifelle1 dit :

    Chouette, tu as aimé ! comme toi, j’ai mis un certain temps à entrer dedans, mais après quel régal 😉

  3. keisha41 dit :

    Lâché après 100 pages. Il se confirme que sur cette période, je préfère les documents aux romans.

  4. sous les galets dit :

    Dis c’est dingue, en lisant ta chronique, j’ai le sentiment d’un livre à la Confiteor, dans sa densité, sa déconstruction et même ses thèmatiqes etc …
    Je suis extrêmement tentée, ce qui m’arrête, c’est essentiellement le titre qui me heurte pour une raison que je n’arrive pas à déterminer.
    Je suppose que les deux histoires se rencontrent avec l’histoire des bandes d’enregistrement, mais ce ne sont que des thèmes qui me tiennent à coeur, donc j’attendrai peut-être la sortie poche, mais je vais évidemment le lire.
    Même pas peur du pavé!!!

    • sandrion dit :

      Galéa, moi aussi le titre m’a fait un drôle d’effet ! « chienne » sonne comme une insulte, c’est ça je crois. Et, j’ai une bonne nouvelle pour toi : c’est en poche chez 10/18 !!

  5. jerome dit :

    Tout le monde semble trouver ce livre formidable mais 750 pages, c’est au-dessus de mes force !

  6. kathel2 dit :

    Un très beau souvenir de lecture ! J’espère (je suis sûre) que ta chronique va amener d’autres lecteurs vers ce livre !

  7. noukette dit :

    Je crois que ce sera mon pavé de l’été ! Il m’attend et j’ai vraiment très envie de le découvrir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s