Naissance d’un pont

Naissance d'un pontLe héros de cette histoire, c’est le pont qui relie la ville imaginaire de Coca à l’autre côté du fleuve et qui se construit entre le début et la fin du roman, charriant avec lui des hommes et des femmes, ingénieurs et ouvriers de tous pays. On suit toutes les étapes de la construction du pont et le destin, ordinaire ou hors du commun, de ceux qui œuvrent à cette réalisation. C’est extrêmement bien écrit, dans un souffle ample, la même langue travaillée et souple qu’on trouve dans Corniche Kennedy ou Réparer les vivants. J’ai aimé ces trajectoires différentes et l’attention portée aux personnages les plus simples.

J’ai eu envie de lire ce roman après avoir rencontré l’auteur lors d’un colloque à Toulouse autour de la littérature contemporaine.

Maylis de Kerangal2Maylis de Kerangal(à gauche ma collègue Catherine qui interrogeait l’auteur avec au centre une jeune femme qui rédige son mémoire sur elle, et à droite, Maylis de Kerangal)

J’ai pris quelques notes lors de cette intervention et je vous retranscris des extraits qui m’ont semblé intéressants :

« J’écris dans l’ordre où le lecteur va lire le livre, en un flux. La première phrase de Réparer les vivants par exemple est aussi celle que j’ai écrite en premier. Ainsi écrivain et lecteurs sont engagés dans la même trajectoire. Il y a une intensité du présent de l’écriture ainsi qu’une esthétique du saut, du tremplin (dans le vide dans Naissance d’un pont, dans l’eau dans Corniche Kennedy, dans la mer dans Réparer les vivants) : mes livres sont écrits dans l’énergie du saut, du surf, dans une dépense physique très importante pour moi dans l’écriture. »

« Les noms propres sont pour moi un appel à l’exploration, au déchiffrement, un lieu baignant dans la rêverie, comme cela l’est pour Proust. Le nom est un signe et un sens qui peut donner du volume à une phrase, un mot poétique qui suscite l’imaginaire. Du coup, les lieux et leurs noms sont pour moi des moteurs de l’action, des portants du texte, des trajectoires et pas seulement des décors. Pour moi, pas de fiction sans paysage, le paysage étant l’aura d’un livre. Au départ, dans le réel, il y a la nature, la géographie et le paysage résulte de l’écriture sur ces lieux. »

L’avis de Philisine.

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Naissance d’un pont

  1. C’est un superbe roman, très fort, bien construit, bien écrit : un de ses deux meilleurs avec Réparer les vivants. Bisous

  2. mrspepys dit :

    C’est le premier roman que j’ai lu de l’auteur, et il m’avait impressionnée, tout comme « Réparer les vivants » ensuite. « Corniche Kennedy » sommeille encore dans ma PAL…

  3. Syl. dit :

    Je pense que je le lirai bientôt. Je te recommande « Tangente vers l’est ».

  4. noukette dit :

    Réparer les vivants m’avait complètement désarçonnée… Je n’ai pour l’instant pas retenté l’expérience Kerangal…

  5. Aifelle dit :

    J’aimerais découvrir son écriture, mais ses thèmes ne m’emballent pas. Sauf peut-être celui sur le transsibérien. A voir …

  6. jerome dit :

    N’ayant pas aimé « réparer les vivants », je n’ai pas envie de me frotter à nouveau à cette écriture tellement particulière.

  7. Louise dit :

    Je n’ai pas encore lu cette auteur, mais je suis curieuse de voir son style. Apparemment on aime ou on n’aime pas.

  8. Asphodèle dit :

    Pas encore lue non plus car les avis divergent carrément et c’est déstabilisant ! mais je sais que je la lirai un jour ! 😉

  9. kathel2 dit :

    C’est très intéressant, ce qu’elle dit. Je n’ai lu que Réparer les vivants, j’ai aussi Corniche Kennedy dans ma PAL.

  10. sous les galets dit :

    Je n’avais pas lu que du bon sur Naissance d’un pont et réparer les vivants m’a tellement bouleversée, que j’ai peur d’être déçue par un autre titre d’elle. Mais merci de nous retranscrire ce colloque, c’est très beau ce que cette romancière dit de l’écriture, vraiment.
    chouette billet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s