Sally Lockhart

La malédiction du rubisDu nouveau dans la rubrique « jeunesse » ! Je viens de terminer la lecture à haute voix du deuxième tome des aventures de Sally Lockhart à mon fils que j’avais déjà lu pour moi mais que j’avais envie de lui faire découvrir. C’est P. Pullmann, auteur d’A la croisée des mondes, qui a imaginé ce personnage très attachant qui vit à Londres à la fin du XIXe siècle, et dont on suit les aventures trépidantes au fil des quatre tomes.

Dans La malédiction du rubis, Sally, jeune fille de 16 ans, vient de perdre son père dans des circonstances plus que mystérieuses qu’elle va rapidement chercher à élucider. D’où vient cette lettre étrange qu’elle reçoit ? Qui sont les « Sept Bénédictions » dont le nom revient souvent ? Quel rôle joue le rubis dans cette histoire ? Sally est une jeune femme en avance sur son temps car son père lui a tout appris du monde des finances et des armes à feu au lieu du piano et de la couture, ce qui lui servira au cours de ce premier tome haletant. Je pense réellement qu’à tout âge, on peut apprécier l’habileté de l’intrigue, l’épaisseur de ces personnages, Sally mais aussi rapidement deux jeunes hommes joyeux et courageux, Frederick Garland et Jim Taylor, l’écriture fluide et vive. Le monde assez noir de Londres à cette époque est également bien rendu.

Le mystère de l'étoile polaireDans le second tome, Le mystère de l’étoile polaire, on retrouve nos héros 6 ans plus tard et ils devront faire face à nouveau à un ennemi terrible et insaisissable…

Au fur et à mesure de ma lecture, j’ai eu des scrupules : je ne souvenais pas que certains passages étaient vraiment un peu trop cruels et sombres mais mon fils refusait que je m’arrête, pris par l’enquête. Il semble qu’il n’ait pas été traumatisé finalement !

J’aurais pu, à 3 jours près, inscrire ce billet dans le cadre du mois anglais… tant pis !

Cet article, publié dans littérature jeunesse, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sally Lockhart

  1. Jerome dit :

    J’ai lu le premier il y a fort longtemps et j’avoue qu’il ne m’en reste pas grand chose…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s