Le mur invisible

Le mur invisibleDès le début de cet étrange et fascinant roman a lieu un événement inexplicable (et qui restera totalement inexpliqué), choquant et absurde. Un mur invisible est apparu sur la terre en même temps qu’une catastrophe mystérieuse. La narratrice, venue dans le chalet de sa cousine passer quelques jours de vacances au cœur de la forêt, se retrouve du jour au lendemain seule, avec le chien, resté avec elle pendant que sa cousine s’était rendue au village voisin. Curieusement, comme la narratrice, on oublie rapidement ce mur (car ce n’est pas un roman de science-fiction) pour se focaliser sur cette femme de 40 ans, dont on ne connaîtra jamais le prénom, et qui, comme Robinson, doit faire face à la solitude et à la nécessité de survivre. On suit la transformation de ce personnage, qui se dépouille peu à peu de tout le superflu et de son ancien mode de vie, ses pensées et ses expériences (de la solitude et de l’enfermement mais aussi d’une certaine forme de libération et de sagesse), le lien très fort qu’elle tisse avec son chien Lynx, puis avec la vache Bella et une vieille chatte, ainsi qu’avec la forêt qui l’environne.

On s’attache énormément à cette femme et son récit, qu’on pourrait croire monotone puisqu’elle est le seul personnage humain et la nature omniprésente, est passionnant et profondément émouvant. L’écriture est belle, sobre  et les pensées du personnage nous font vraiment réfléchir. L’auteur, autrichienne, a écrit ce texte vers 1965.

« Au moment où je revenais de la vallée, je n’avais pas encore compris que ma vie passée venait brusquement de prendre fin, ou plutôt ma tête seule le savait et c’est pourquoi je ne le croyais pas. Ce n’est que lorsque la connaissance d’une chose se répand lentement à travers le corps qu’on la sait vraiment. »

« La chatte et moi étions faites de la même étoffe et embarquées sur le même bateau qui, avec tout ce qui vivait, nous entraînait vers les grandes et sombres chutes d’eau. En tant qu’être humain, mon unique privilège était de me rendre compte de la situation, sans pouvoir y changer quoi que ce soit. Un assez douteux cadeau de la nature si on y réfléchissait. »

« Comme c’était beau ces jours-là d’aller dans les bois avec Lynx. Les petits flocons se posaient sur mon visage, la neige crissait sous mes pas, j’entendais à peine Lynx derrière moi. Je contemplais nos traces dans la neige, mes lourds talons et les fines empreintes du chien. L’homme et le chien réduits à leur plus simple expression. »

Une très belle analyse sur le blog de Synaelle que je ne connaissais pas.

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Le mur invisible

  1. Aifelle dit :

    Je n’ai vu que le film à la télé, mais je compte bien lire le roman un jour.

    • sandrion dit :

      Il est bien le film ?? Du coup j’avais envie de le voir, mais j’ai peur d’être déçue.

      • Aifelle dit :

        Je l’ai trouvé bon oui, mais tu sais quand on as lu le livre d’abord, on est souvent déçu ! Il me semble me souvenir que malgré tout, celles qui l’avaient lu avaient apprécié .

  2. keisha dit :

    Etonnant, ce roman des années après on le lit toujours avec appétit…

  3. Jerome dit :

    Jamais entendu parler. Une totale découverte qui m’intrigue et me séduit énormément !

  4. sous les galets dit :

    Malgré vos enthousiasmes (le premier billet je l’avais lu chez Mior), je ne suis pas du tout tentée, quelque chose m’oppresse dans ce livre, et le point de départ m’horrifie un peu…

  5. Bcp aimé également. Tout comme Aifelle, je n’ai pas osé le film.

  6. Ariane dit :

    L’un de mes grands coups de cœur !

  7. lorouge dit :

    Dans ma PAL depuis l’automne dernier, il serait peut-être temps que je le lises ;0) En plus, il m’attire terriblement !! J’adore les huis clos mais je crois que je l’ai déjà dit ;0)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s