Academy street

Academy streetCe beau roman tout en finesse raconte la vie de Tess depuis ses 7 ans, lorsque sa mère meurt de la tuberculose, dans les années 40, jusqu’à aujourd’hui.  La première partie retrace son enfance et sa jeunesse en Irlande, à Easterfield, auprès d’un père taciturne, de ses frère et sœurs. L’auteur évoque bien le monde de l’enfance, la nostalgie qui reste de ce temps. Toute cette partie est rédigée au présent, à travers des phrases courtes, sobres.

L’auteur change de temps dans les deux dernières parties : le récit est au passé et les phrases sont plus amples. Ce changement est très perceptible et marque vraiment le passage à l’âge adulte d’une part, et à un autre univers puisque Tess traverse l’Atlantique pour s’installer en Amérique. Rien d’extraordinaire dans ce destin de femme, infirmière qui élèvera seule son fils, une « anti-héroïne » comme elle est caractérisée sur la 4e de couverture, mais une femme extrêmement attachante, sensible et pudique.

Ce passage pourrait illustrer l’image de couverture, pourtant c’est aux abords de la vieillesse qu’elle découvre le monde des livres… « Elle était elle-même, authentiquement elle-même, durant ces heures passées parmi les livres. C’est pour cela que je suis faite, se disait-elle. Sous le couvert d’un arbre un oiseau se mettait à chanter et elle levait les yeux de son livre, surprise, le coeur ébranlé. Alors elle retirait ses lunettes et retrouvait ses esprits, quittant sa transe et rejoignant ce monde où les joggeurs, les écoliers et les couples âgés qui se donnaient le bras dérivaient dans l’ombre et la lumière mouchetée, un monde qu’elle redécouvrait chaque fois, éblouie. »

J’avais repéré ce titre chez Brizé, tout aussi enthousiaste !

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Academy street

  1. Catherine dit :

    Pourquoi pas si je tombe dessus! J’aime ce genre d’histoires.

  2. keisha41 dit :

    Je ne lis que de bons billets sur ce livre (présent à la bibli, ceci dit)

  3. aifelle dit :

    Je l’ai repéré sur plusieurs blogs et il est à la bibliothèque. Comme j’en ai déjà réservé deux, je le note pour une prochaine fois.

  4. kathel2 dit :

    Je l’ai lu mais le billet est resté à l’état d’ébauche (et encore…) pourtant j’ai apprécié ce trajet de vie, de l’Irlande aux Etats-UNis.

  5. Louise dit :

    ça pourrait me plaire, je le note dans mon petit carnet. Aujourd’hui je suis passée à la librairie avec ce « fichu » petit carnet et je suis ressortie avec deux sacs!!!

  6. sous les galets dit :

    Je l’avais repéré chez Papillon qui en avait fait une pépite et je l’ai offert deux fois depuis, mais je ne l’ai toujours pas lu, je vais y remédier.

  7. Ariane dit :

    Décidément tous les avis que je lis m’incitent à lire ce livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s