Mémoires d’Hadrien

Mémoires d'HadrienJ’avais adoré ce roman lu quand j’étais jeune. Pour le challenge de Pr Platypus, j’ai eu envie de le relire et… c’est toujours aussi merveilleusement bien écrit !

Marguerite Yourcenar raconte, dans ses « Carnets de notes », que l’idée d’écrire sur l’empereur Hadrien remonte en 1924 mais ce n’est qu’au terme de nombreuses réflexions, de pages écrites et abandonnées, puis reprises et parce qu’il est « des livres qu’on ne doit pas oser avant d’avoir dépassé quarante ans« , qu’elle a pu enfin publier ces Mémoires d’Hadrien, à la croisée de la biographie, du roman historique et de l’autobiographie.

 

HadrienHadrien, empereur vieillissant, rédige avant de mourir une longue lettre à son successeur Marc-Aurèle, revenant sur sa vie en tant que soldat puis empereur mais aussi en tant qu’homme, ses voyages, son expérience, sa rencontre éblouissante avec le jeune Antinoüs, (« ce jeu mystérieux qui va de l’amour d’un corps à l’amour d’une personne m’a semblé assez beau pour lui consacré une part de ma vie. »).

L’auteur a parfaitement réussi, dans une langue somptueuse et fluide, à se glisser dans la peau de cet homme terriblement humain, conscient de ses failles, qui va tâcher « d’entrer dans la mort les yeux ouverts » et qui porte un regard très juste sur sa jeunesse, cette « époque mal dégrossie de l’existence, une période opaque et informe, fuyante et fragile« , sur ses contemporains dont il reconnaît avec bienveillance les travers, sur les voyages, « bris perpétuel de toutes les habitudes, cette secousse sans cesse donnée à tous les préjugés« .

AntinoüsLe plus émouvant reste la belle histoire d’amour avec Antinoüs (« ce beau lévrier avide de caresses et d’ordres se coucha sur ma vie« ) qui, sans sa mort tragique, n’aurait pas été connu partout dans le monde méditerranéen puisqu’encore aujourd’hui on peut voir de nombreuses statues le représentant.

Ce roman c’est aussi la rêverie songeuse que chacun peut faire probablement au terme de sa vie ; il est probable qu’à travers Hadrien c’est aussi d’elle-même et de chacun d’entre nous que Marguerite Yourcenar nous parle…

Challenge classiques 2016

Publicités
Cet article, publié dans classiques français, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Mémoires d’Hadrien

  1. Hélène dit :

    Il doit être dans ma pal depuis heu…. 15 ans ? Je le remets au dessus allez !

  2. grigrigredin dit :

    Il faudra vraiment que je le lise parce que c’est un roman historique et parce que c’est Yourcenar…

  3. valmleslivres dit :

    je ne comprends pas: je l’ai adoré ado, relu adulte et j’ai été déçue.

  4. Louise dit :

    Je l’ai lu aussi il y a bien longtemps, ainsi que les nouvelles orientales. Je ne sais pas si aujourd’hui j’apprécierais autant cette écriture.

  5. sandrion dit :

    Louise, et Valmleslivres : le relire c’était aussi replonger dans ma propre jeunesse… du coup c’était doublement émouvant 🙂

  6. keisha41 dit :

    Dans ma LAL depuis? très très longtemps…

  7. lewerentz dit :

    Un roman qui me laissait perplexe mais que j’avais adoré.

  8. Pr. Platypus dit :

    Je n’ai jamais réussi… Les premiers chapitres me rebutent. Tu me donnes envie, mais je ne sais pas trop, du coup.

  9. Lu plusieurs fois. Marguerite Yourcenar, j’aime beaucoup beaucoup beaucoup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s