Lila

LilaJe ne sais pas du tout comment je vais présenter ce roman que j’ai pourtant adoré, au point de l’élire pépite pour le non-challenge des pépites de Galéa.

Cette auteure n’est pas prolixe en romans, elle en a publié 5, dont celui-ci qui constitue la fin d’une trilogie après Gilead (2005) et Chez nous (2008). J’ai lu Chez nous à peu près à sa sortie (avant le blog donc), j’en garde un souvenir lumineux et très fort, et j’ai retrouvé les mêmes sensations et émotions à la lecture de Lila.

Il ne se passe pas grand-chose dans ce roman qui commence d’ailleurs par la fin, puisqu’on voit dès le début Lila, jeune épouse du vieux Révérend de la ville de Gilead, et son petit garçon. Tout le roman épouse plus ou moins les pensées de Lila qui revient sur son parcours chaotique (peu d’éléments permettent de situer l’intrigue mais on comprend qu’elle a lieu autour de la grande Dépression aux Etats-Unis) d’enfant kidnappé, mais par là même sauvé probablement, par une femme, Doll, qui la fait mener une existence nomade, de jeune femme forcée de travailler un temps dans un bordel, puis menant une vie misérable jusqu’à son arrivée à Gilead et sa rencontre avec le révérend John Ames.

Tout l’intérêt du roman réside dans la profonde humanité des personnages, la bonté du Révérend, la complexité de Lila, leurs questionnements, la relation de confiance (qui ne va pas du tout de soi au départ du côté de Lila) qui se met peu à peu en place, la place de la spiritualité. C’est intelligent, profond, beau et fort. Je vous avais bien dit qu’il me manquerait les mots ! La journaliste de Telerama, elle, en parle vraiment bien… Keisha, qui l’a lu, aussi 🙂

« Les chemisiers et la robe de Lila lui faisaient penser à des créatures qui n’auraient jamais voulu naître, préférant se flétrir et couler sous l’eau, comme si elles souhaitaient qu’on les laisse sombrer dans un creux plus profond, plus obscur. Lorsqu’elle les sortait et les tenait par les épaules, Lila avait l’impression d’avoir en face d’elle l’image même de la lassitude et du regret. »

« La vie sur terre est difficile, grave, et merveilleuse. Notre expérience est fragmentaire. Ses parties ne s’additionnent pas. Elles ne s’intègrent même pas dans un seul et unique calcul. »

logo non challenge Galéa

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Lila

  1. aifelle dit :

    Je me souviens l’avoir repéré chez Keisha ; si en plus tu en fais une pépite .. il va falloir que je le lise absolument.

  2. keisha41 dit :

    Quoi, carrément la pépite! Je te comprends, c’est le genre de livre qui frappe durablement, qui parle au plus profond. Pourtant, on est loin des tambours, des paillettes! Je n’ai pas lu Gilead, il faudrait que je l’apprivoise aussi (car c’est sûr que ces lectures demandent d’être à l’écoute de la profondeur)
    Récemment j’ai lu un roman de Schoeman et comme pour Robinson je me demande si on ne devrais pas avoir des auteurs ‘pépite’ (j’ai déjà Steinbeck et Stegner…)

    • sandrion dit :

      Ben oui, carrément ! Justement parce qu’on est avec ce livre loin des paillettes. Shoeman ? Je note 🙂 et moi aussi j’aimerais bien lire Gilead maintenant qui semble être finalement le pendant de Lila.

  3. Jerome dit :

    Une découverte totale pour moi et une grosse envie de le lire maintenant, c’est malin 😉

  4. grigrigredin dit :

    Ma curiosité est piquée… Comme les trois tomes de la trilogie peuvent se lire indépendamment j’aurais tendance à commencer par celui-ci car j’ai lu chez Keisha que « Gilead » était peut-être plus emprunt de religion.

  5. Louise dit :

    Et bien après tout ce que tu dis comment ne pas noter! Tu as eu assez de mots pour tenter plusieurs blogueurs 🙂

  6. lorouge dit :

    Tu as archi-tentante c’est sûr ;0) Et si en plus tu l’as mis dans les pépites chez Galea !! Mais ce n’est pas trop sombre comme histoire ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s