Une maison de poupée

Maison de poupéeIbsen, dramaturge norvégien, a écrit cette pièce en 1879, il y a presque 150 ans, et je la trouve tellement moderne et vivante !

On aurait du mal à définir cette pièce en trois actes, se déroulant sur 48h autour du jour de Noël, tout à la fois comédie, tragédie, drame. Elle commence dans un salon bourgeois, où Nora installe tout affairée le sapin de Noël. Son mari, Torvald Helmer vient d’obtenir un poste important à la banque. La manière dont il voit sa femme transparaît dans ses premières paroles : « alors mon étourneau est allé de nouveau dépenser de l’argent ! » « (la menaçant du doigt) Mon bec fin n’aurait pas fait un tour en ville aujourd’hui ? » Nora apparaît effectivement comme une sorte de femme enfant, gaie et insouciante. Pourtant elle cache un secret, qu’elle confie à Kristine Linde, une ancienne amie : pour sauver son mari malade quelques années auparavant, elle a dû imiter la signature de son père pour emprunter de l’argent, les femmes à cette époque, n’étant pas autorisées à gérer un compte en banque sans l’accord de leur mari. Cet acte passé resurgit à l’occasion du retour de l’avocat Krogstad auprès duquel elle avait contracté cet emprunt venu lui faire un chantage… Ces deux journées vont modifier de fond en comble les rapports entre Nora et son mari.

Je n’ai pas envie d’en dire trop car il y a un réel suspens dans cette pièce qui se lit d’une traite, mais ce que j’ai surtout aimé c’est l’analyse des rapports humains, entre séduction, soumission, mensonge, amour, lâcheté, la difficulté de la communication et surtout la nécessité de devenir une personne à part entière et libre.

J’ai pu voir en DVD une mise en scène superbe de S. Braunschweig.

Challenge classiques 2016

Publicités
Cet article, publié dans classiques étrangers, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Une maison de poupée

  1. mrspepys dit :

    Tu as attaqué les lectures pour le (chouette) programme de l’an prochain…

  2. Pr. Platypus dit :

    Je ne l’ai jamais lue mais je l’ai vue sur scène (en 2010 aux Amandiers) et j’en garde un très beau souvenir. Il faudrait que je la lise un jour…

  3. Touloulou dit :

    J’avais lu cette pièce pour mes cours en Suède, et il m’a beaucoup marquée. La recherche de liberté de Nora… C’est un personnage marquant ! J’avais aussi lu Mademoiselle Julie de Strindberg, les comparaisons de ces deux pièces en cours étaient passionnantes.

    • sandrion dit :

      Il faut que je relise Mademoiselle Julie ! En tout cas j’ai beaucoup aimé la pièce d’Ibsen. Espérons que mes étudiants y seront sensibles aussi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s