Tango Parano

Tango paranoJ’enchaîne les polars avec délectation mais la lecture de celui-ci a été particulièrement réjouissante !

Avec Tango Parano on plonge dans une histoire bien complexe et bien sordide, mêlant flics véreux, illuminés crédules d’une secte au gourou cynique, perversité sexuelle et j’en passe. Mais ce qui en fait l’attrait principal, c’est que tout ou presque est vu et raconté par un ancien flic, Henri Vallès, devenu fou à la mort de sa femme et sa fille, « fou comme trente-six lapins » selon la police et comme il le précise lui-même dès les premières pages « Car j’ai l’âme brisée, autant faire cet aveu sans ambages, ni plus tarder. Je ne suis qu’un miroir fracassé, un puzzle tout juste capable de réfléchir. Une glace posée près d’un radiateur, si je puis abuser de cette polysémie. Condition déplorable que la mienne, hautement nuisible à l’image que j’ai de moi-même et à ma dignité d’homme tâchant de rester debout, et peu pressé de se liquéfier »

A la suite du meurtre d’une jeune femme dont la police soupçonne des liens avec une secte, le capitaine Schmidt charge Vallès de mener une enquête parallèle pour gagner du temps. Sauf que Vallès est tout sauf prévisible, il peut à tout moment perdre pied avec la réalité et mettre un sacré bazar là où il est censé œuvrer discrètement… A aucun moment le personnage ne se départit d’un langage savoureusement soutenu, oscille entre hallucination et fausse naïveté, ce qui rend la lecture très plaisante et par moments très drôle. Exemple de la manière dont il rend compte d’une interpellation musclée : « L’autre, campé devant le capot dans une attitude de viril défi, prétendant faire à ma fuite éventuelle un barrage de son corps, m’insultait copieusement mais sans grande imagination, et m’invitait à sortir, si jamais mon entrejambe était normalement pourvu par la nature, pour le faire apprécier la façon dont il traitait les criminels. »

Évidemment on n’apprendra pas le fin mot de l’affaire par Vallès, tant ce type est à côté de la plaque mais auparavant l’auteur aura pris un malin plaisir à balader et à faire danser un tango bien parano à son personnage comme à son lecteur…

Ma troisième participation au challenge « thrillers et polars » de Sharon : je suis en bonne route pour entrer dans la catégorie « Erlendur » qu’on obtient en lisant entre 25 et 50 romans policiers sur l’année 🙂 Or Erlendur est définitement mon chouchou…

logopolarssharon1

Cet article, publié dans romans policiers, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Tango Parano

  1. aifelle dit :

    Pas encore lu l’auteur, j’essaierai un de ces jours ..

  2. Jerome dit :

    En voila un qui a l’air drôlement original. Et puis avoir un personnage qui s’appelle Vallès, ça donne tout de suite une référence qui me parle !

  3. Sharon dit :

    Pas encore lu cet auteur non plus, comme beaucoup d’autres, mais j’ai souvent croisé ce livre en librairie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s