Le tabac Tresniek

le-tabac-tresniekEncore une belle surprise, ce roman de la sélection ! J’avais entendu parler de cet auteur sans jamais encore avoir lu quoi que ce soit.

Au début de l’année 1937, Franz Huchel débarque de sa montagne natale, à Vienne, à 17 ans, pour servir d’assistant buraliste à Otto Tresniek, un type un peu bourru mais très sympathique, unijambiste depuis la première guerre. Dans son tabac, on vend des journaux de toutes sortes (et même des journaux affriolants cachés dans le tiroir…), des cigarettes et des cigares (« Un mauvais cigare a un goût de crottin de cheval, soutenait Otto Tresniek, un bon cigare le goût du tabac. Et un très bon cigare, celui du vaste monde !« ). Les clients du tabac Tresniek sont souvent des Juifs, dont un certain Sigmund Freud, dont Franz fait la connaissance. Et lorsqu’il tombe amoureux d’une certaine Anezka, qui lui en fait voir de toutes les couleurs, c’est auprès du « docteur des fous » qu’il ira demander conseil.

Au fur et à mesure de l’histoire, le ton, d’humoristique et léger qu’il était au départ, se fait plus grave, et les nazis plus présents, plus assurés, le boucher en particulier qui saccage le tabac en inscrivant des insultes sur les murs. « De plus en plus de gens saluaient le bras tendu en disant « Heil Hitler ». Franz, à qui ça semblait un peu exagéré, avait trouvé une formule peu compromettante et répondait : « Merci, vous aussi.«  » Un jour c’est Otto Tresniek lui-même que la Gestapo vient chercher…

On s’attache vraiment à ce jeune gars un peu naïf qui écrit des lettres à sa mère et découvre l’amour et l’auteur a su mêler avec beaucoup de finesse son histoire à celle, très sombre, qu’a connu l’Autriche en 1937 et 1938 ainsi qu’au destin de Sigmund Freud, qui a vécu effectivement 19 Berggasse jusqu’à sa fuite vers Londres en 1938.

Kathel partage mon enthousiasme !

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Le tabac Tresniek

  1. aifelle dit :

    J’en ai un de l’auteur dans ma PAL, mais je ne sais plus si c’est celui-ci ou celui qui l’a suivi. Il va falloir que je plonge dans les profondeurs 😉

  2. Jerome dit :

    J’avais beaucoup aimé « Une vie entière », il faudrait vraiment que je lise celui-ci.

  3. Mind The Gap dit :

    Oui, il a l’air bien ce livre-ci…cette période est une mine pour les auteurs et suivant leur ragard, cela peut donner de belles choses.

  4. kathel2 dit :

    Un très bon souvenir de lecture, pour moi aussi !

  5. Violette dit :

    ah oui , ça me tente ! Par contre, auteur inconnu à ma bibliothèque 😦

  6. Sandrine dit :

    Cet auteur-là est dans ma liste « Lire le monde » et je vais sans aucun doute le lire. D’autant plus que les romans sur la montée du nazisme m’intéressent beaucoup.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s