Jeudi c’est poésie

poesie-du-jeudiBon je suis toujours en retard pour participer aux jeudis poétiques d’Asphodèle mais là moins que d’habitude, j’espère que la grande prêtresse daignera accepter ma modeste contribution (parce que la règle est d’envoyer le billet la veille en le programmant pour le lendemain mais Aspho a eu beau m’expliquer en long en large et en travers, ça ne marche jamais bien !!).

Bref, j’ai pensé à Francis Ponge et à ses modestes poèmes en prose. Je vous propose donc une petite rêverie autour d’un objet de la vie quotidienne, bien pratique pour allumer le feu, le cageot 🙂

« A mi-chemin de la cage au cachot la langue française a cageot, simple caissette à claire-voie vouée au transport de ces fruits qui de la moindre suffocation font a coup sûr
une maladie.

Agencé de façon qu’au terme de son usage il puisse être brisé sans effort, il ne sert pas deux fois. Ainsi dure-t-il moins encore que les denrées fondantes ou nuageuses
qu’il enferme.

A tous les coins de rues qui aboutissent aux halles, fl luit alors de l’éclat sans vanité du bois blanc. Tout neuf encore, et légèrement ahuri d’être dans une pose
maladroite à la voirie jeté sans retour, cet objet est en somme des plus sympathiques, — sur le sort duquel il convient toutefois de ne s’appesantir longuement. »

Cet article, publié dans poésie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Jeudi c’est poésie

  1. Asphodèle dit :

    Hi hi ! Maintenant que tu as une cheminée, tu as noté l’importance du cageot ! Francis Ponge nous en démontre la fragilité et l’éphémère avec poésie, c’est merveilleux ! 😆

    • sandrion dit :

      Oui !! Du coup j’ai envie d’en montrer à mes élèves… Au fait !!! Un auteur que tu connais vient dans ma classe le 7 mars :))) Vu l’association d’idées, je te laisse deviner qui…

  2. monesille dit :

    Hélas pour les inserts son bois de vaut rien ! mais la fraîcheur de ce poème en prose sent encore sa forêt natale !
    Bisous

  3. Je ne connaissais pas les poèmes en prose de M’sieu Ponge. Séduit, je vais m’en chercher d’autres.

  4. modrone dit :

    Je ne m’étais jamais trop soucié du cas Cageot. J’avais tort mais fort heureusement est passé le Ponge. 😀

  5. Touloulou dit :

    Bon je dois être une incorrigible romantique lyrique, mais cette ode au cageot ne me parle pas trop… Néanmoins, je te remercie de la découverte :). Je devrais participer de temps en temps à ces rendez-vous de la poésie, cela me pousserait à en découvrir ! J’ai envie de me plonger dans Neruda, dont j’ai entendu un poème en version originale le weekend dernier, c’était charmant !
    bises Sandrion !

  6. Mind The Gap dit :

    Qui aurait pensait qu’on puisse poétiser autour d’un cageot ?? Original !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s