Rencontre avec Thomas Vinau

Ce mardi, Thomas Vinau est venu dans mon lycée et a rencontré mes élèves ! Un moment privilégié à parler poésie… Mes élèves ont lu le recueil Juste après la pluie et à leur tour écrit des poèmes. Ils les ont partagés avec Thomas Vinau qui leur a ditde ce qu’était pour lui la poésie… ci-dessous la retranscription de mes notes avec une photo de la rencontre et la dédicace sur mon exemplaire de Juste après la pluie. Et le soir même, dans sa chambre d’hôtel, il griffonnait quelques mots, juste après la pluie, qu’il a publiés sur son blog trois jours plus tard et que j’ai pu lire avec mes élèves en classe le jour même !!

 

Quel a été son parcours ?

Les livres, il ne les a pas tellement rencontrés à l’école, mais plutôt dans sa famille (à 7 ans on lui a lu Le vieil homme et la mer de Hemingway). Il a passé trois fois le bac, et il s’est plutôt construit contre l’école, contre un professeur de 3e par exemple, qui l’avait humilié. Il a fait des études de sociologie et d’ethnologie, puis a fait des petits boulots (agricoles entre autres). Mais toute sa trajectoire professionnelle a constitué en des stratégies pour avoir le plus de temps possible pour lire, écrire et profiter de la vie.

Pendant dix ans, il n’a fait que lire et écrire de la poésie sans être publié. Il écrit depuis vingt-trois ans même s’il n’est publié que depuis dix ans.

Qu’est-ce qui l’a conduit à la poésie ?

Adolescent, il a écrit des poèmes romantiques et révoltés, sous l’influence de Baudelaire ou Rimbaud, mais le vrai déclencheur a été la rencontre de la poésie américaine, Buchowski ou Brautigan.

Pour lui, la poésie, l’écriture, c’est quoi?

C’est voir les choses autrement pour les dire autrement, et les dire autrement pour les voir autrement.

Ecrire c’est trouver sa place dans le monde, se réconcilier avec les gens, la société. C’est un outil face à l’incompréhension et l’insatisfaction. La poésie a droit à tout, le trivial et la beauté.

Quels sont ses rituels d’écriture et ses sources d’inspiration ?

C’est un écrivain du matin, il a besoin d’être chez lui, en silence, face à la fenêtre. Il s’inspire de sa vie mais pour raconter autre chose, il s’inspire aussi des auteurs qui l’ont construit. Pour écrire, il a besoin d’un élan et de s’amuser, il écrit à l’instinct puis il retravaille, peu à peu, après avoir laissé reposer. Il élague et gomme aussi. Il cherche à ce que tout le monde puisse le lire ; ce qu’il aimerait c’est qu’on puisse « tomber » sur lui comme lui a pu « tomber » sur des livres qui l’ont construit. Il se définit comme un « doux récalcitrant ».

Pourquoi le titre du recueil Juste après la pluie ?

Il avait l’idée d’un gros recueil de petites choses, il a pensé à « un kilo de poésie », ou « un poème par jour », des poésies à usage quotidien. Il a pensé l’appeler Clopinettes d’éclats mais l’éditeur le lui a déconseillé puisque « Clopinettes » est la marque de cigarettes électroniques ! Juste après la pluie était le titre du dernier poème, il représente bien la couleur du recueil, l’importance des détails, la mélancolie, le fait de « se mouiller ».

Pourquoi avoir créé un blog ?

Quand il s’est installé à la campagne, le blog lui a permis de montrer ce qu’il faisait à un plus grand nombre, en plus c’est une sorte de gymnastique quotidienne, une discipline, comme des esquisses.

Publicités
Cet article, publié dans à sauts et à gambades, poésie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Rencontre avec Thomas Vinau

  1. keisha41 dit :

    Je pourrais essayer alors, si je veux tenter de la poésie?

  2. Syl. dit :

    Merveilleuse rencontre ! Et je suis passée le lire… chambre d’hôtel, pluie et pensées.

  3. aifelle dit :

    La chance ! Les élèves ont apprécié la rencontre ? Je suis allée lire son texte également. J’admire sa manière de dire les choses simplement et en effet il nous montre un regard différent.

  4. Asphodèle dit :

    Rhaaaaa !!!! Comme je t’envie ce moment et je suis contente de cette belle dédicace ! Mais je me retrouve dans ce qu’il pense de la poésie, la façon qu’il a de le faire (sur son blog, au quotidien), pour montrer (et démontrer) que la poésie est partout, qu’elle est avant tout un état d’esprit, qu’elle n’est pas qu’un simple passe-temps de salon pour plaire aux dames ! ;). Qu’il continue à nous écrire des « tonnes de poésie », en prose, en vers, comme il veut, on le lira ! 😉

  5. Hélène dit :

    J’aime beaucoup cet auteur… et sa réponse à ce que signifie pour lui écrire… j’adore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s