Le gardien des choses perdues

Et voilà une belle lecture pour le mois anglais (Lou et Cryssilda) !! J’ai beaucoup aimé ce roman frais, un peu farfelu, plein de douceur et d’humanité, un livre qui infuse peu à peu son charme comme celui des jardins anglais…

Anthony Peardew, écrivain, vit seul dans sa grande maison nommée Padua ; veuf inconsolable depuis des années, il a trouvé une raison de vivre en collectionnant des objets oubliés dans la rue, des parcs ou des cafés, dans l’espoir fou de retrouver le seul objet auquel il tenait lui-même, un médaillon donné par la femme qu’il aimait par dessus tout. Il engage au début du roman une jeune femme, Laura, un peu amochée par la vie, pour tenir son ménage et un lien d’affection se tisse entre eux. A la mort du vieil homme, Laura découvre qu’elle hérite de Padua et d’une lettre lui précisant qu’elle doit tenter de restituer à leur propriétaire les « choses perdues »… « Car Padua n’était pas qu’une maison. C’était un lieu sûr, un lieu de guérison. Un sanctuaire où lécher les plaies, sécher ses larmes et rebâtir ses rêves – quel que soit le temps nécessaire. »

Je ne voudrais pas en dire plus pour ne pas déflorer le charme so british de ce roman mais sachez qu’il est aussi question d’un fantôme au caractère de cochon, d’une jeune fille atteinte de trisomie 21 (Dawn syndrome en anglais, mais Sunshine se présente comme étant « dancing drone » et ses réparties sont absolument savoureuses, tout comme « la bonne petite tasse de thé » qu’elle sert à tout bout de champ), d’un jardinier sexy, de chiens au noms de héros de cinéma. Entre autres !

Découvert sur le blog de Brizé (tout aussi enthousiaste !).

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le gardien des choses perdues

  1. valmleslivres dit :

    Comme souvent chez Actes Sud, la couverture est très belle.

  2. keisha41 dit :

    Pourquoi pas, en bibli (les trucs british ça me va)

  3. aifelle dit :

    Brize m’avait déjà bien tentée et voilà que tu en rajoutes une couche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s