Dans les forêts de Sibérie

Dans le cadre de mon prochain programme sur le thème de « l’aventure », je viens de finir ce livre de Sylvain Tesson, dont j’avais beaucoup apprécié Bérézina et un peu moins Les chemins noirs (dont je n’ai d’ailleurs pas fait de billet). On ne peut qu’être assez fasciné par ce récit assez dingue des six mois qu’il a passés dans une cabane de 3m sur 3, en pleine forêt sibérienne, de février à juillet, avec pour seuls compagnons du thé, des cigares, des livres et… de la vodka. J’ai ouvert de grands yeux quand j’ai lu tout ce qu’il pouvait avaler comme vodka !!! Bon, il faut peut-être bien ça pour traverser les grands froids (- 30° en moyenne), les ours, la glace du Baïkal qui craque, les visites des plus proches voisins (habitant à 50 km), Russes assez loufoques… Mais quelle expérience fascinante que ces heures de liberté pures, la beauté presque irréelle des paysages de neige, l’opposition des extrêmes chauds et froids, l’attention portée à la nature!

Je me suis laissée vraiment embarquer dans cette aventure autant extérieure qu’intérieure et j’ajoute ce livre à la liste que je propose à mes élèves comme « récits d’aventures » (n’hésitez pas à me donner d’autres idées en commentaires : je suis preneuse !!)

« L’homme libre possède le temps. L’homme qui maîtrise l’espace est simplement puissant. En ville, les minutes, les heures, les années nous échappent. Elles coulent de la plaie du temps blessé. Dans la cabane, le temps se calme. Il se couche à vos pieds en vieux chien gentil et, soudain, on ne sait même plus qu’il est là. Je suis libre parce que mes jours le sont. »

« Rien ne vaut la solitude. Pour être parfaitement heureux, il me manque quelqu’un à qui l’expliquer » : j’aime bien cette phrase 🙂

« Il est bon de savoir que dans une forêt du monde, là-bas, il est une cabane où quelque chose est possible, situé pas trop loin du bonheur de vivre. »

L’avis de Keisha, spécialiste des récits de voyage ! Autre avis chez Kathel, moins ravie, et Jérôme qui a beaucoup aimé. Qui a vu le film ??

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Dans les forêts de Sibérie

  1. aifelle dit :

    Je n’ai lu que « Les chemins noirs ». Le personnage ne m’attire guère et je n’ai pas très envie de lire autre chose.

  2. Jerome dit :

    PAs vu le film, non, mais c’est vrai que j’avais vraiment beaucoup aimé !

  3. keisha41 dit :

    Les chemins noirs m’a plus emballée, là il y a trop de vodka ^_^, et, oui, j’ai vu le film!

  4. Mind The Gap dit :

    C’est un auteur que je tenterai, pour la beauté et la force de ses mots. Mais l’aventure ne m’attire pas vraiment. Du coup, mis à part des récits de montagne (j’en lisais beaucoup il y a quelques années) je ne peux rien te conseiller…

  5. sous les galets dit :

    Je dois dire qu’il y a quelque chose qui me retient chez Tesson, il vaut mieux être honnête, peut-être son côté âpre et jusqueboutiste, ceci dit la phrase sur la solitude est excellente, je l’aime beaucoup

  6. saxaoul dit :

    J’ai vu le film au moment de sa sortie et j’ai beaucoup aimé. C’est un bon complément à son récit. Il est vraiment dingue ce type !

  7. maggie dit :

    Je n’ai aps vu le film mais j’ai le livre et je compte bien le lire bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s