La daronne

Patience Portefeux (quel nom !) veuve de 53 ans mène une vie plutôt morne, entre les visites à sa mère grabataire et son travail pour les enquêteurs judiciaires, pour lesquels elle traduit, de l’arabe au français les écoutes téléphoniques.  Elle se prend presque d’affection pour une des familles de dealers, surtout quand elle se rend compte que la mère est une des aide-soignantes qui s’occupe de sa mère. Et de fil en aiguille, elle se retrouve à la tête d’une grosse, grosse quantité d’herbe… et la voilà qui, tout en continuant à traduire pour la police, devient celle qui va écouler cette drogue, surnommée vite « la Daronne » par ses clients pour enfin, elle aussi, toucher sa part du gâteau.

C’est incisif, enlevé, pêchu et vraiment réjouissant. Cette Daronne, elle assure et c’est tellement bien qu’on regrette que ce soit un peu trop court ! L’auteur est avocat pénaliste, on en apprend pas mal sur cet univers et celui de la drogue et j’ai aimé cette femme réaliste, sans complexes, drôle et futée.

Des avis très sympas sur Babelio.

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, romans policiers, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La daronne

  1. keisha41 dit :

    Belle découverte!!!

  2. kathel dit :

    J’attends de le trouver à la bibli ! J’avais bien aimé « Comme au cinéma, petite fable judiciaire » (oui, c’est le titre !)

  3. saxaoul dit :

    Je crois que j’ai déjà entendu parler de ce livre sur un ou deux blogs. C’est peut être une lecture que je ferai cet été si l’occasion s’en présente.

  4. worldcinecat dit :

    J’en ai entendu dire le plus grand bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s