La maison aux yeux baissés

Ce beau livre au titre poétique m’a été offert par une amie dont le mari est le directeur éditorial de cette petite maison d’édition « Un autre reg’Art ».

L’héroïne de cette histoire, c’est Pauline, romancière parisienne à succès, trentenaire, qui tombe inexplicablement amoureuse d’une maison ancienne, au bord d’une route bordelaise. La maison appartient à un vieux notaire qui accepte de la lui louer. En parallèle et en italique, la même Pauline écrit, environ trois ans plus tard et on sent bien qu’il s’est passé quelque chose d’étrange et de fort entre ces deux époques…

Le charme de la maison agit, puissant, entêtant. Entre les confidences de la vieille Mathilde, sœur du notaire, et ce qu’elle trouve dans les cadres de photographies ou dans les malles de souvenirs au grenier, Pauline fait peu à peu connaissance avec les êtres qui ont vécu dans cette maison, Marie et Edmond, leurs enfants Mathilde, Madeleine et Georges, le cousin Paul. Mais de troublants événements ont lieu : comment Pauline sait-elle certaines choses intimes sur Marie sans que personne ne les lui ait confiés ? D’où vient la mélodie au piano qu’entend Pauline certains soirs ?

Un livre au charme doux, sensible et poétique sur la puissance de l’amour et du lien. J’ai été par moments gênée par l’écriture qui utilise les points d’exclamation un peu trop souvent, et par quelques coquilles. Mais j’ai beaucoup aimé ce lien à la maison, qui correspond à ce que je vis avec cette nouvelle maison dans laquelle je vis depuis l’été dernier…

Grand merci à toi, Claire !

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La maison aux yeux baissés

  1. keisha41 dit :

    Je viens de lire un livre avec des virgules un peu au hasard parfois, donc je te comprends, avec les points d’interrogation. Mais on pardonne!

    • sandrion dit :

      Bon il y a d’autres bémols (un peu trop de « bons sentiments ») mais je n’avais pas envie d’être dure avec ce livre car c’est une amie qui me l’a offert ! Tu dois connaître ce sentiment là, non ?!

  2. Mind The Gap dit :

    Bah la ponctuation…certains auteurs s’en affranchissent volontairement et c’est pas des coquilles. Sujet rebattu mais livre séduisant !

  3. lewerentz dit :

    Oui, ce que tu en dis est séduisant. Reste à le trouver…!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s