Une fibre meurtrière

On est en 1840, à Dublin, au coeur d’une famille propriétaire d’une manufacture de lin, les Mahoney. Lorsqu’un incendie ravage l’entrepôt et ruine la famille, Rhia Mahoney, jeune fille au caractère bien trempé que son père aurait bien aimé marier, se rend à Londres pour tenter de trouver du travail grâce aux relations de son oncle, Ryan, mais ce dernier meurt dans des circonstances très mystérieuses. Rhia est logée chez Antonia, une veuve quaker, dont le mari est mort lui aussi de manière assez trouble, on n’a d’ailleurs jamais retrouvé son corps. Toute l’affaire semble être liée au trafic d’opium et au commerce entre le Royaume Uni et la Chine et l’Australie.

Rhia trouve un poste d’employée dans un magasin de textiles, mais ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est dessiner des motifs pour les tissus. Un jour, un homme important, M. Montgomery, semble remarquer ses talents. Mais avant qu’elle ait pu le rencontrer à nouveau, elle est accusée à tort d’un vol et emprisonnée…

C’est à ce moment-là que je suis vraiment rentrée dans l’histoire, lorsque Rhia est obligée de quitter l’Angleterre à bord d’un bateau direction l’Australie, avec d’autres détenues.

L’enquête policière est intéressante mais passe au second plan, ce qui est intéressant ici c’est le contexte historique et le personnage de Rhia, jeune femme courageuse, dynamique et audacieuse.

Nahe aussi a aimé !

Publicités
Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Une fibre meurtrière

  1. Merci pour ta participation !
    Je ne suis pas très tentée, parce que j’essaie de faire baisser ma PAL actuellement.

  2. aifelle dit :

    Le thème pourrait m’intéresser, je le note sans en faire une priorité.

  3. manio dit :

    Ah oui, j’ai fort aimé ce livre, et je crois que c’est moi qui l’ai passé à ma fille,j’ai apprécié les références textiles.

  4. lorouge dit :

    Tiens je viens de m’acheter un) le miens s’appelle monte policier d’actes sud moi aussi, mais ce n’est pas le même. Le sujet de celui ci me tente moins (tant mieux pour ma pal 😉). Le mien s’appelle monteperdido

  5. maggie dit :

    JE note, j’aime beaucoup les polas avec une dimension historique importante…

  6. lewerentz dit :

    Pas une priorité pour moi non plus mais je le note quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s