Quand sort la recluse

Ah quel bonheur de retrouver Adamsberg et toute sa troupe, laissé en Islande à la fin des Temps glaciaires !

De retour d’Islande, Adamsberg résout en deux temps trois mouvements une enquête de femme écrasée par un 4X4 mais c’est une fausse piste car dès le début ce qui le titille c’est un nom, la « recluse », une araignée qui, comme son nom l’indique, a tendance à se cacher et qui pourtant a occasionné dernièrement trois morts… Les recluses, ce sont aussi ces femmes du Moyen âge qui se cloîtraient volontairement et ne laissaient qu’une fenêtre pour que les gens la nourrissent. Il n’en faut pas plus pour piquer au vif (sans mauvais jeu de mots) notre Adamsberg, qui adore les enquêtes brumeuses qui n’en sont pas vraiment. Mais pourquoi Danglard met-il des bâtons dans les roues dès le début ? Qui est cette Irène sympathique qu’Adamsberg rencontre au début de ses investigations ? Et pourquoi le nom même de « recluse » lui occasionne un malaise inexpliqué ?

Ce nouvel opus est génial, avec une Fred Vargas au mieux de sa forme, des dialogues enlevés, pleins d’humour, de citations, de jeux autour des mots, une intrigue bien tordue et complexe, des personnages (connus ou nouveaux) très attachants. J’adore retrouver toute cette équipe de flics, Estalère le naïf, Retancourt aux mille talents, Mercadet qui doit dormir toutes les trois heures, Veyrenc l’ami d’enfance, et les autres.

 

Publicités
Cet article, publié dans romans policiers, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Quand sort la recluse

  1. aifelle dit :

    Je l’emprunterai à la bibliothèque, mais pour l’instant il est emprunté partout.

    • sandrion dit :

      A ma médiathèque on peut le réserver par internet et quand il est prêt (même si c’est deux mois après) ils te le mettent de côté. Pratique !

  2. killing79 dit :

    J’avais eu une première expérience Fred VArgas, il y a quelques années et je n’avais pas été convaincu! Il faudra peut-être que je retente!

  3. keisha41 dit :

    C’est le sixième Vargas que j’ai lu cet été (si, j’avais du retard), et on aurait presque pu faire une LC. Pas de lassitude à lire Vargas, mais là, je n’en ai plus.
    Ce bouquin est très très demandé en bibli, et gardé sous le coude longtemps par les usagers, mais j’ai réussi à mettre la main dessus

    • sandrion dit :

      La tenacité de la lectrice paye 🙂 oui si on avait su on aurait faire une LC effectivement ! ça me plairait d’en faire une avec toi, n’hésite pas à me proposer qqchose !!

  4. mrspepys dit :

    C’est étrange : dans ce roman en particulier, les présentations à répétition des caractéristiques des personnages m’ont semblé plus pesantes, et l’intrigue reprend bien des « trucs » utilisés dans les romans précédents. Il manquait un je-ne-sais-quoi de la folie douce des premières enquêtes.

  5. On est en raccord ! Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s