La blonde en béton et le dernier coyote

Je continue à lire les Michael Connelly dans l’ordre et plus ça va, plus je m’attache à cet inspecteur têtu, individualiste et complexe, j’ai nommé Harry Bosch !

La blonde en béton explore l’épisode assez énigmatique, juste effleuré dans le premier tome, qui avait conduit Bosch à une mise à l’écart de la police pendant quelques temps car il avait tué le meurtrier présumé d’une série de prostituées maquillées outrageusement après leur mort (d’où son surnom, le « Dollmaker »), pensant qu’il allait lui tirer dessus mais finalement le meurtrier n’avait pas d’arme… Embarrassant. Plus encore lorsqu’un nouveau meurtre est découvert portant tous les indices du Dollmaker, pourtant mort, ainsi qu’une lettre de provocation adressée à Bosch… Il va falloir de la détermination à l’inspecteur pour sortir la tête haute de son procès et trouver le vrai coupable avant que sa réputation ne soit définitivement ruinée…

Dans Le dernier coyote, Harry Bosch est amené à enquêter sur la mort de sa mère, prostituée au grand cœur, décédée dans d’étranges conditions alors qu’il avait lui-même 13 ans. Enquête qui ne plaît pas à tout le monde car elle semble toucher des gens haut placés… En même temps, suite à un violent affrontement avec son supérieur, Harvey Pounds, il est momentanément suspendu de ses fonctions et doit consulter une psychologue. J’ai bien aimé le récit de ces séances et le personnage de la psy, pleine d’humanité et de bon sens, bien aimé aussi l’analyse par Bosch de son propre passé et de ses angoisses.

Ce qui m’intéresse c’est le principe de la série et de l’évolution du personnage dont les zones d’ombre sont éclairées au fur et à mesure des tomes, qui vieillit et se dépatouille dans ses propres contradictions. Je vais faire une pause avant d’attaquer le tome 5 !

Publicités
Cet article, publié dans romans policiers, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour La blonde en béton et le dernier coyote

  1. Valérie dit :

    Je crois que j’ai lu le dernier coyote mais je n’en ai aucun souvenir. De cet auteur, c’est Le poète que j’ai préféré.

  2. keisha41 dit :

    Je les ai lus, forcément. Il me reste le dernie r paru (entre les mains de lecteurs pas pressés)

  3. Jerome dit :

    J’aime l’idée que le personnage vieillisse au fil de la série, ce n’est pas si courant en plus.

  4. aifelle dit :

    Je n’ai rien lu, même pas « le poète » ; j’espère le faire un jour.

  5. killing79 dit :

    Michael Connelly, un incontournable! J’en ai lu beaucoup, je n’ai jamais vraiment été déçu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s