Zabor ou Les psaumes

« L’éternité est un livre « à paraître » et le mien est la seule possibilité avant la fin. Je l’écris. Je l’écris. »

Ismaël, alias Zabor, est né à Abouki, un petit village d’Afrique. Fils d’un boucher et d’une femme répudiée, morte assez tôt, il est chassé par son père parce qu’il a soi-disant, à 4 ans, poussé son demi-frère dans un puits… disons plutôt que la belle-mère a bien intrigué pour éloigné cet enfant considéré peu à peu comme un paria dans son propre village : il vit à 28 encore avec sa tante Hadjer, n’est pas circoncis, est affublé d’une voix bêlante, s’évanouit régulièrement et refuse de manger de la viande. Et surtout, il a un don : lorsqu’il écrit – et il couvre de signes des centaines de cahiers, qu’il enterre ensuite au pied des arbres – la mort recule… Fable ou réalité ? Les villageois hésitent entre se moquer ou y croire mais plus d’un est allé le voir en secret pour qu’il éloigne la mort de tel ou tel. Alors le jour où son père est mourant, à contrecœur la famille se résout à faire appel à ce fils honteux. Mais son don fonctionnera-t-il ?

En parallèle de ce récit, le narrateur raconte peu à peu son passé, sa rencontre avec la langue, arabe d’abord, puis française, à travers une caisse de romans trouvée au grenier, la découverte des mots et de la sensualité en même temps, l’ivresse de l’écriture et de l’imagination.

Je n’ai jamais lu de livre de cet auteur, et j’ai été happée, subjuguée par une voix, puissante, colorée, dense, étrange. C’est Jérôme qui m’avait, en août, déjà donné envie de découvrir ce roman !

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Zabor ou Les psaumes

  1. kathel dit :

    Les avis sont vraiment très partagés sur ce roman, entre ennui total et enthousiasme !

  2. aifelle dit :

    Jamais lu cet auteur, dont je me demande si j’aimerais le style. A part ça, j’ai un énorme respect pour l’homme.

  3. Mind The Gap dit :

    Je l’ai souvent entendu parler à la télé et il est très intéressant à écouter. Je ne sais pas si ce genre de livre pourrait me plaire ceci dit.

  4. valmleslivres dit :

    Meursault, contre enquête fut un tel coup de cœur que j’ai peur de la déception (mais je le lirai quand-même, bien sûr).

  5. Jerome dit :

    Ravi que tu m’aies fait confiance. C’est un livre qui peut laisser de marbre plus d’un lecteur mais il a su m’enchanter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s