Les buveurs de lumière

C’est grâce à Aifelle que j’ai pris ce livre à la médiathèque, elle qui en disait beaucoup de bien ! J’ai découvert un livre au charme poétique et singulier qui m’a beaucoup plu.

L’histoire se déroule sur trois mois, en 2020. L’auteur en a une vision terriblement pessimiste puisque cet hiver-là, dans son récit, le froid a envahi toute l’Europe, et dans un petit coin de l’Ecosse, où s’est réfugié Dylan, que des huissiers ont chassé de son cinéma d’art et d’essai, le Babylon, il fait dès novembre -6°… le mois suivant c’est pire et début janvier 2021, la température descend en-dessous de -40…

Dylan est un géant trentenaire, plutôt timide, qui vient de perdre en quelques mois sa grand-mère Gunn et sa mère, Vivienne, qui lui a laissé pour seul héritage un cinéma criblé de dettes et une caravane à presque 1000 kilomètres de chez lui, à Clachan Fells, au nord de l’Ecosse. Un sac sur le dos, c’est là qu’il se rend et prend possession de cette vieille caravane. Peu à peu il fait la connaissance de ses voisins, en particulier Constance et sa fille Stella, 12 ans, une fille que la nature a malheureusement fait naître dans le corps d’un garçon. Le lecteur suit ces trois personnages, chacun doté d’un caractère fort, d’une histoire particulière et d’un parcours atypique, pas toujours bien acceptés du reste de la communauté.

Le froid, la neige, la nuit créent une atmosphère étrange, poétique (la scène des trois soleils – qu’on appelle, je l’ignorais totalement, un parhélie, phénomène optique consistant en l’apparition de deux répliques de l’image du soleil, placées horizontalement de part et d’autre de celui-ci – est magnifique – photo ci-contre trouvée sur Wikipedia) et menaçante à la fois. La fin du monde n’a pas l’air loin, mais Constance, Dylan et Stella se concentrent sur les moyens pratiques de lutter contre ce froid inédit, mais aussi sur leurs sentiments amoureux. J’ai eu envie de me blottir avec ces personnages dans leur petite caravane, me réchauffer à la tendresse puissante qu’ils dégagent.

Le passage suivant est assez représentatif de l’écriture vraiment original de cette auteure que je ne connaissais pas du tout : « Comme des petites lanternes à l’intérieur de ses veines. Ou des vers luisants recroquevillés pour dormir. Dans la partie d’elle la plus secrète – un endroit où elle ira siroter du thé un jour – et pour s’y rendre elle devra traverser les parties les plus sombres d’elle-même – entre les aortes qui palpitent en charriant leurs rivières de sang – jusqu’à son cœur où se trouve une petite porte minuscule s’ouvrant sur l’éternité. » Quant aux buveurs de lumière : « Une personne que j’ai rencontrée un jour m’a dit qu’on pouvait boire l’énergie du soleil,la stocker dans ses cellules pour devenir fort. Elle a dit qu’on devrait tous faire ça. C’est comme une réserve d’énergie à l’intérieur de nos cellules ; elle a dit qu’il y a des pèlerins buveurs de lumière qui le font tout le temps : c’est comme ça qu’ils résistent à l’obscurité, en stockant le plus de lumière possible, explique Stella. « 

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les buveurs de lumière

  1. Mind The Gap dit :

    Ha mais il me tente carrément ce livre là, déjà l’Ecosse mais aussi l’histoire . Et même, je trouve les passages que tu as repris très beaux…

  2. aifelle dit :

    Je suis contente qu’il t’ait plus, les personnages sont vraiment beaux et l’écriture singulière. Malgré la catastrophe annoncée, on est bien avec eux. Je me souviendrai longtemps de Stella.

  3. keisha41 dit :

    De plus en plus envie de le lire…

  4. Edyta dit :

    Il est sur ma liste de Noël.

  5. l'or rouge dit :

    Voilà un billet qui me fait plaisir puisque le roman m’attend sur ma pal, ce que tu en dis me plait énormément, il a tout pour me plaire 😊😃

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s