Les filles au lion

Je découvre avec bonheur Jessie Burton, dont je lirai sûrement les autres romans ! Les filles au lion, c’est le thème d’un mystérieux tableau qui joue un rôle central dans l’histoire, peint dans un village perdu en Espagne en 1936 et surgissant en 1967, à Londres. Deux époques, deux lieux différents et à chaque fois, au centre, un personnage féminin dont la vitalité, la puissance, le potentiel artistique ainsi que la difficulté à le vivre se ressemblent : d’un côté Olive Schloss, en 1936, qui peint de surprenantes fresques, de l’autre une jeune métisse de Trinidad, Odelle, obtenant enfin un emploi dans une galerie d’art après cinq ans de galère à Londres et qui rêve de devenir écrivain

Autour de ces deux extraordinaires personnages gravitent d’autres, tout aussi riches, comme la directrice de la galerie, Quick, qui aide Odelle à assumer son désir d’écriture, Lawrie Scott, dont Odelle tombe amoureuse, propriétaire de l’énigmatique tableau. Les liens entre ces personnages se préciseront au fur et à mesure du roman.

C’est très « romanesque » comme dit Noukette et je suis d’accord, on se plonge dans ce roman bien ficelé, aux personnages haut en couleurs et qui évoque aussi des thèmes intéressants comme la difficulté pour les femmes à être reconnues comme artistes.

D’autres avis : HélèneNoukette

Et voilà pour la catégorie « animal » du Petit Bac 2018 !

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Les filles au lion

  1. Christine Dupuy dit :

    Tu n’as pas lu « Miniaturiste « ? C’est le meilleur selon moi. L’époque, l’intrigue, les personnages m’ont davantage séduite. Il y a beaucoup de charme dans les romans de Jessie Burton..et je guette le prochain 🤗😘

    • sandrion dit :

      Non, pas encore ! Et toi tu as lu « les filles au lion » ? aimé ? Bises !

      • Christine Dupuy dit :

        Oui mais j’ai moins aimé. Je me suis moins attachée aux personnages, j’ai eu le sentiment d’un récit moins maîtrisé..mais peut-être est-ce dû au fait que je venais de lire « Miniaturiste  » qui m’avait tellement plu que je ne pouvais qu’ être déçue?… Viens de me régaler avec « La serpe  » de Philippe Jaenada..pour les amateurs d’enquête tatillonne et l’écriture très personnelle de l’auteur qui installe une complicité très sympathique avec son lecteur. ..même si ce n’est pas ma littérature préférée. Bientôt les vacances? Bises

      • sandrion dit :

        Oui ! plus qu’une semaine… on part qq jours en Espagne près du Cap de Creus ! j’espère que tu vas bien, je t’embrasse !

  2. l'or rouge dit :

    Dans ma Pal et ça fait au moins 3 semaines que je lorgne dessus chaque fois que je me choisis un nouveau livre dans cette fameuse Pal, je pense qu’il sera un des prochains à en sortir ;0) Noukette était tellement enthousiaste et tu sembles l’être tout autant :0) Bisous et bon dimanche Sandrion

  3. l'or rouge dit :

    Et je n’ai pas lu Miniaturiste non plus

  4. Edyta dit :

    J’ai prévu de le lire, j’ai beaucoup aimé Miniaturiste.

  5. Violette dit :

    oh tu me fais penser que je voulais lire ce livre que j’avais oublié! J’avais adoré Le Miniaturiste, je te le conseille!

  6. Hélène dit :

    J’ai largement préféré « Miniaturiste »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s