Ça aussi, ça passera

L’auteure est catalane, l’histoire se passe à Cadaquès et j’ai lu ce roman à El Port de la Selva, à quelques kilomètres de là !

Blanca a 40 ans et sa mère vient de mourir. Elle quitte alors Barcelone pour s’installer dans la maison familiale, à Cadaquès. Toute une troupe l’accompagne, ses amies Elisa et Sofia, ses deux fils, ses deux ex-maris et son amant Santi n’est pas loin non plus. Il faut au moins ça pour ramener à la vie Blanca, si affectée par la disparition de celle qu’elle a à la fois adorée et détestée… Il ne se passe pas grand-chose durant ces journées mais c’est joyeux et mélancolique à la fois, on ressent le soleil, la liberté, le vin et les rires des enfants. En toile de fond, comme une longue lettre à la mère, plutôt émouvante : « Lorsque le monde commence à se dépeupler des êtres qui nous aiment, nous nous transformons peu à peu, au rythme des morts, en inconnus. Ma place dans le monde était dans ton regard et cela me paraissait si incontestable et éternel que je ne me suis jamais inquiétée de vérifier où elle se trouvait. »

En bref, une lecture de vacances, sympathique mais pas inoubliable.

Merci beaucoup à Christine pour le prêt !

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ça aussi, ça passera

  1. Aifelle dit :

    Pas inoubliable, alors je passe, j’ai trop à lire.

  2. l'or rouge dit :

    Bon, je garde tout de même l’envie de le lire 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s