La mise à nu

C’est un court roman que j’ai dévoré d’une traite : l’histoire à la première personne d’un quinquagénaire, Louis Claret, professeur d’anglais proche de la retraite, divorcé, dont les filles sont parties et qui porte sur le monde qui l’entoure un regard à la fois bienveillant et désabusé. Il est invité à un vernissage des œuvres du peintre Alexandre Laudin, un de ses anciens élèves et échange quelques mots avec lui. Surprise : un mois plus tard, le peintre l’appelle pour lui donner rendez-vous lors duquel il lui propose de faire son portrait.

Peu à peu c’est à une véritable « mise à nu » que le lecteur assiste, celle de l’un comme de l’autre… L’écriture est toute de sensibilité, de retenue, d’humour et de délicatesse, la fin est parfaite. J’ai beaucoup aimé !

« En élargissant mon horizon, ma vie s’est rétrécie. Ce n’est pas un paradoxe. C’est notre lot à tous. Quand les contraintes s’estompent, nous ne savons comment occuper notre liberté nouvelle. Restent des photophores. Des souvenirs qui dessinent un chemin sur Terre. Parfois, l’un de ces replis de la mémoire devient plus lumineux que d’autres. Presque phosphorescent. Un ver luisant dans un cimetière de souvenirs. Depuis que j’ai revu Alexandre Laudin, je m’applique à les amadouer. A admirer leurs miroitements. Et à les attraper. »

Mind the Gap est enthousiaste et en parle mieux que moi !

 

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour La mise à nu

  1. aifelle dit :

    J’ai assisté à une rencontre avec l’auteur qui est extrêmement sympathique. Je le prendrai à la bibliothèque, sans urgence.

  2. lewerentz dit :

    Je l’ai emprunté à la bibliothèque et commencé.

  3. mrspepys dit :

    Il attend dans ma PAL…

  4. saxaoul dit :

    J’aime beaucoup Jean-Philippe Blondel alors je le lirai, c’est certain.

  5. valmleslivres dit :

    C’est marrant que tu le qualifies de livre court, il me semble qu’il y a pourt

  6. valmleslivres dit :

    pourtant pas mal de pages mais il est aéré. Je l’ai aimé aussi.

  7. Edyta dit :

    J’aime beaucoup cet auteur mais j’ai été un peu déçu par le personnage d’Alexandre que j’ai trouvé peu convaincant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s