Tenir jusqu’à l’aube

C’est chez Hélène que j’ai lu une interview de Carole Fives sur ce roman, Tenir jusqu’à l’aube, que j’ai alors eu très envie de découvrir…

Le titre fait référence à cette petite chèvre de M. Seguin qui va tirer sur la corde et rejoindre le loup dans la montagne… La petite chèvre c’est cette mère célibataire du roman, enfermée avec son fils de deux ans, presque sans ressources et dans un cercle vicieux (pour trouver du travail il faudrait laisser son enfant à la crèche, il n’y a pas de place donc elle est obligée de s’occuper de son fils donc elle ne peut pas trouver de travail…) qui la laisse épuisée et désemparée… Alors elle tire sur la corde, s’accordant dès que son fils est enfin endormi des sorties de vingt minutes pour enfin respirer et marcher librement. Elle cherche refuge sur des forums de mamans mais n’y trouve que des discours bien pensants et bien peu aidants…

C’est sans fioritures et sans concessions que l’auteur dresse ici un portrait très juste de ces femmes dépassées, étouffées, culpabilisées par une société pour laquelle la maternité est forcément épanouissante. La fin du roman est réussie (je n’en dirai pas plus).

« Avant d’avoir un enfant, on ne sait absolument pas ce qui nous attend. Est-ce un crime que de constater qu’on n’y arrive pas ? »

L’avis d’Hélène enthousiaste ! (Hélène, je n’arrive pas à laisser de commentaires sur ton blog !)

Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Tenir jusqu’à l’aube

  1. krolfranca dit :

    Il m’attire ce titre, mais il faudra que je le trouve en bibliothèque, je n’ai pas assez d’argent ni de place pour acheter tout ce que j’ai envie de lire !

  2. Mind The Gap dit :

    Au départ je pensais qu’il s’agissait d’un témoignage ou d’un récit en lisant tes mots.
    Pourquoi pas, même si ce n’est pas très gai !
    Bisous.

  3. jostein59 dit :

    Un livre très plébiscité. Et ce n’est pas la première fois que je lis de bonnes choses sur les romans de cette auteure que je n’ai encore jamais lue

  4. aifelle dit :

    Le genre de roman que je prendrai à la bibli si je le vois, mais pas en ce moment où je croule sous tout ce que j’ai à lire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s