Rendez-vous au 10 avril

Le premier chapitre en italique donne le ton : un récit à la première personne des horreurs de la première guerre, au plus près des tranchées et qui se termine par « C’est ce jour-là que je suis mort« . C’est vrai qu’il est plus mort que vivant, André Puma, cet inspecteur rescapé de la boucherie… On est à Toulouse en 1920, et pour tenir bon, il lui faut ses quatre verres de rouge dès le matin et une dose de morphine le soir, minimum. Face à deux décès inexpliqués, l’un identifié comme suicide, l’autre comme crise cardiaque, il flaire rapidement autre chose mais l’apparent suicide a eu lieu dans l’Ecole vétérinaire et l’inspecteur fait face à un bloc de silence qu’il lui faudra briser… au risque d’être brisé lui-même, mais comme il n’a rien à perdre, il ne lâchera pas le morceau…

J’ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire à cause d’un rythme assez particulier et une certaine lenteur dans la progression des deux intrigues mais je me suis peu à peu attachée à ce personnage atypique et rongé de l’intérieur qui ne trouve un peu de réconfort qu’entre les bras de Gigi, sa préférée de la maison close où il se rend régulièrement. La fin est poignante et laisse un goût amer.

 

Benoît Séverac est vraiment sympathique, j’ai eu l’occasion de le rencontrer au salon Lisle Noir, en plus il habite Toulouse et m’a promis de venir l’an prochain pour discuter avec mes classes… chouette non ?!

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, romans policiers, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Rendez-vous au 10 avril

  1. Merci pour ta participation ! Un livre qui m’intéresse, je recherche toujours des livres qui touchent à la première guerre mondiale et surtout, à l’après.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s