Station Eleven

Je suis partie très loin avec cet étrange roman ! Il s’ouvre sur la mort d’un acteur, Arthur, en pleine scène. Jeevan Chaudhary, infirmier urgentiste, tente en vain de le sauver. La jeune Kirstin Raymonde, 8 ans, assiste, terrifiée à sa mort. Peu de temps après, un virus tueur d’immense ampleur, la grippe de Géorgie, supprime de la surface de la terre quasiment toute la population…

On suit alors, en l’an Quinze (c’est ainsi que les survivants comptent, depuis l’apocalypse) la « Symphonie itinérante », une troupe d’artistes nomades tractant une vieille jeep avec un cheval sur laquelle est écrit « survivre ne suffit pas », jouant des pièces de Shakespeare en musique dans les quelques villages où ils s’arrêtent.

Par un très habile construction narrative, l’auteur revient sur les différentes époques, avant la catastrophe, pendant et après, reliant peu à peu les personnages entre eux.

Quant à « Station Eleven » c’est un lieu un peu comme un refuge imaginé par Miranda, la première épouse d’Arthur, dans une BD qu’elle a dessinée intitulée Dr Eleven et qui se retrouve dans les précieuses et maigres possessions de Kirstin, un des personnages principaux, membre de la « Symphonie Itinérante ».

On pense à d’autres romans comme Au nord du monde de M. Theroux ou La Route, de … se déroulant aussi dans des univers post-apocalyptiques. Celui-ci est pleinement réussi, poignant et poétique, et posant la question centrale de la place de l’art dans notre monde, du risque sectaire,

C’est en lisant ce billet tentateur sur le blog A l’horizon des mots que j’ai eu envie de découvrir ce roman dont je n’ai pas trop entendu parler par ailleurs : coup de coeur !

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Station Eleven

  1. aifelle dit :

    J’ai beaucoup aimé la première partie ; un peu moins la deuxième, mais globalement je garde un bon souvenir de cette lecture.

  2. kathel dit :

    J’avais beaucoup aimé ce roman. Effectivement, on pense à Au nord du monde ou d’autres romans post-apocalyptiques. Je me rends compte que je n’avais pas écrit de billet, pourtant.

  3. noukette dit :

    Coup de coeur partagé, j’ai adoré l’ambiance de ce roman !

  4. killing79 dit :

    Pour moi, ça a aussi été un coup de cœur! Un chef d’œuvre!

  5. Ohhh, je suis très heureuse de t’avoir donné envie, et que ce soit un coup de coeur en plus ! Quel roman étonnant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s