L’écart

Voilà plusieurs billets que je voyais passer, le titre, la première de couverture, tout m’intriguait. J’ai bien fait d’aller voir de plus près…

Apparemment le livre est très autobiographique et j’ai ressenti une profonde authenticité, pleine, entière, dans ce récit à la première personne, au présent, disant les choses simplement. Ces choses c’est l’enfance dans une île des Orcades, un archipel au nord de l’Ecosse, dans une ferme au plus près des bêtes et de la nature, mais surtout le départ à Londres et la plongée dans l’alcoolisme. On traverse avec elle la spirale infernale de cette addiction, elle arrive à faire ressentir tout ce par quoi elle passe, elle en démonte tous les rouages, tous les pièges, s’analysant sans complaisance. Après une cure de désintoxication, elle retourne sur l’île de son enfance… Même si certains passages m’ont semblé longs, ceux qui racontent l’histoire de ces îles (elle passe en particulier quelques mois sur l’île de Papay), la faune, la flore, j’ai aimé le témoignage de cette douloureuse mais nécessaire renaissance. Ce qu’elle écrit sur l’addiction sonne drôlement juste et permet de mieux comprendre et de l’intérieur les personnes alcooliques… Et il donne furieusement envie d’aller à la rencontre de ces îles écossaises !

« J’éteindrai mon ordinateur, je renoncerai à emporter ma lampe torche et je marcherai vers le nord, les yeux levés vers le ciel. L’avenir ne s’annonce peut-être pas si mal, après tout. J’ai troqué les boules à facettes des discothèques pour les lumières célestes, mais je reste entourée de danseurs : soixante-sept lunes gravitent autour de moi. »

Et c’est pour la catégorie « lieu » du challenge petit bac

D’autres avis, certains plus mitigés que d’autres : KrolfrancaHélèneKeishaKathel

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour L’écart

  1. aifelle dit :

    Je fais partie des mitigées. J’ai beaucoup aimé tout ce qui a trait aux Orcades, mais la descente dans l’alcoolisme m’a semblé interminable et pénible.

  2. keisha41 dit :

    La partie alcoolisme m’a moins parlé, mais comem toi j’ai bien envie d’aller dans ces îles…

  3. kathel dit :

    Je n’ai pas du tout ressenti de longueurs, et ai tout aimé dans ce livre ! (et dans les Orcades !)

  4. sandrion dit :

    Keisha et Aifelle, un de mes proches est touché par cette addiction, ceci explique cela… j’ai l’impression que la lecture de ce bouquin m’a permis d’en mieux comprendre les mécanismes…

  5. krolfranca dit :

    Et oui pour une fois, je n’ai pas été en accord avec l’avis de Kathel, j’étais très mitigée…

  6. Lorouge dit :

    Dans ma pal ^_~ pour moi c’est une histoire qui aurait pu parler d’un retour à la vie aussi après une dépression ou une autre maladie, il devrait donc me plaire tout comme à toi 😊❤

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s