Les étoiles s’éteignent à l’aube

L’auteur est canadien améridien, de la tribu des Ojibwes, à laquelle appartient aussi un des deux personnages de cette histoire sombre et magnifique à la fois, Eldon Starlight. Rongé par l’alcool et sur le point de mourir, il fait venir son fils Franck, 16 ans, et lui demande de l’emmener sur la crête de la montagne pour y être enterré en guerrier. Ce dernier le fait à reculons car celui qui l’a élevé et lui a tout appris c’est le « vieil homme » et pas Eldon, père toujours décevant et jamais fiable à cause de l’alcool. Et pourtant il accepte quand même, parce que c’est son père et qu’il aura peut-être des réponses sur la mère qu’il n’a jamais connue.

Commence un voyage très éprouvant, physiquement et moralement, pour ces deux hommes, dans un paysage sauvage et rude, que Franck connaît bien : solitaire et élevé à la dure, il sait se débrouiller et aime cette nature âpre et les grands espaces. Peu à peu, Eldon va livrer à son fils la vérité sur sa propre histoire et sur les circonstances de la naissance de son fils.

« La guerre ce fut savoir que la vie peut te dénuder jusqu’à la moelle, que certains trous ne seront jamais comblés, certaines fentes jamais colmatées, que certains vents glacés se déchaîneront et hurleront, impitoyables. »

« – On est rien d’autre finalement. Que nos histoires. »

C’est un roman poignant, sobre, puissant et triste avec une belle traduction.

Jérôme (on s’en serait douté !) a adoré – KathelHélène

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Les étoiles s’éteignent à l’aube

  1. Alaska dit :

    Il est dans ma pile à lire. J’ai lu il y a quelques semaine Cheval indien (intitulé Jeu blanc en France) et j’ai adoré! Bien hâte de découvrir celui-ci.

  2. kathel dit :

    J’ai beaucoup aimé ce roman… pourtant la littérature (pas seulement américaine) déborde un peu trop à mon goût de parents défaillants, mais ce couple père/fils a su me toucher !

  3. Jérôme dit :

    Je suis tellement prévisible^^ Il était évident que ce superbe roman allait me plaire.

  4. aifelle dit :

    Il m’attend dans ma PAL 🙂

  5. Mind The Gap dit :

    J’en ai déjà entendu parler de ce roman mais je ne sais plus où. Pourquoi pas…

  6. krolfranca dit :

    Oh comme j’ai aimé ce roman !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s