Les gratitudes

Très beau ce court roman sur la maladie d’Alzheimer, la vieillesse, la transmission, la chaleur humaine, et l’impact de l’enfance. Il tourne autour du personnage de Mishka, vieille dame qui perd peu à peu la mémoire et qui rentre dans un EHPAD. Autour d’elle Marie, jeune femme dont Mishka a pris soin, lorsque Marie était enfant, et Jérôme l’orthophoniste. Chacun à sa manière va accompagner Mishka, l’aider, la soutenir. C’est à la fois humain, drôle et très émouvant.

« Les mots ont disparu, et aucune image ne permet de les contourner. Sa voix, asphyxiée par l’étau de la défaite, se désagrège. Des obstacles inconnus lui barrent le passage. Masses sombres, elles même innommables. Plus rien ne peut se partager. Et chacune de ses tentatives tombe dans un puits sans fond où rien, jamais, ne sera récupéré. »

« Quand je les rencontre pour la première fois, c’est toujours la même image que je cherche, celle de l’Avant. […] Je les observe et je me dis : elle aussi, lui aussi a aimé, crié, joui, plongé, couru à en perdre haleine, monté des escaliers quatre à quatre, dansé toute la nuit. »

« Au début, une voix hurlait dans ma tête : Mais enfin, que s’est-il passé ? comment est-ce possible ? Est-ce vraiment ce qui nous attend tous, sans exception ? N’y a-t-il pas une déviation, un embranchement, un itinéraire bis qui permettrait d’échapper au désastre ? »

« Je regarde mes vieux, ils ont soixante-dis, quatre-vingts, quatre-vingt-dix ans, ils me racontent des souvenirs lointains, ils me parlent d’époques anciennes, ancestrales, préhistoriques, leurs parents sont morts depuis quinze, vingt, trente ans, mais la douleur de l’enfant qu’ils ont été est toujours là. Intacte. Elle se lit sur leur visage et s’entend dans leur voix, à l’oeil nu je la vois battre dans leur corps, dans leurs veines. En circuit fermé. »

Publicités
Cet article, publié dans littérature française, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Les gratitudes

  1. Lorouge dit :

    Il me tente énormément, de plus, j’adore cette autrice. Et le sujet ne peut que me toucher.

  2. Line dit :

    Je n’ai pas franchement aimé cette lecture, un peu trop caricaturale pour moi.

  3. Usva K. dit :

    Une très belle lecture. ♥

  4. Mind The Gap dit :

    Oui, humain , drôle et émouvant…c’est tout DVD. Mais malgré ça, payer 17€ pour 170 pages,même pour elle c’est fini en ce qui me concerne !! J’attendrais le poche. Bisous.

  5. Touloulou dit :

    Voilà une écriture qui me semble, en tout cas selon les extraits que tu mets, toucher en plein coeur ! Il faut que je découvre cette autrice.
    Bon weekend !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s