La vie parfaite

Coup de coeur comme ça faisait longtemps que je n’en avais pas eu ! De Silvia Avallone, j’avais lu D’acier, il y a quelques années (avant le blog), dont l’écriture m’avait fascinée, mais que j’avais trouvé aussi dur que son titre. La vie parfaite est plus abouti, l’auteur porte toujours un regard acéré, perçant et percutant sur la vie, les liens familiaux et sociaux, nos failles et nos manques mais il s’y est rajouté une forme de douceur et de tendresse qui faisait défaut au premier.

Le roman commence par une naissance, c’est d’emblée dense, concret, très fort. La mère du bébé s’appelle Adele, elle a 17 ans, vit dans le quartier populaire des « Lombriconi », le père est en prison et ce bébé, même si elle l’aime, elle ne veut pas le garder… en parallèle, Dora,  qui habite, elle, les beaux quartiers de Bologne, souffre depuis des années de ne pas avoir d’enfants, après plusieurs FIV ratées, elle en devient aigrie, et ses rapports avec son mari Fabio en pâtissent. Autour de ces deux destins à la fois parallèles et opposées gravitent plusieurs personnages extrêmement humains et attachants, en particulier Zeno, cet adolescent silencieux et transfuge (il est le seul de la banlieue à suivre les cours du lycée de centre ville) qui observe Adele depuis sa fenêtre et écrit sur elle. Le roman est construit en trois parties, ce moment de la naissance, puis un an avant où tout se met en place et puis une sorte d’épilogue.

Tout est juste dans ce roman, la description des sentiments, des relations de couple, de la maternité, voulue ou non, de l’influence du milieu, de la possibilité ou non de changer. A lire, vraiment !

« A trente ans tu es ce que tu es, avec ton paquet de routine et de défauts. Elle aimait beaucoup Dora mais ne lui disait pas tout. Ça n’existe pas quelqu’un à qui tu peux tout dire. »

« la vie n’est pas parfaite, se dit-elle, jamais. Vue de n’importe où, de n’importe quel banc. »

« Dans ce regard, ils naissaient tous les trois. »

Kathel a aimé aussi ! Et Krol.

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La vie parfaite

  1. krolfranca dit :

    Comme toi ! J’ai lu D’acier et j’ai beaucoup aimé puis j’ai lu celui-ci il n’y a pas longtemps et décidément, j’aime cette auteure.

  2. aifelle dit :

    J’ai l’impression que tout le monde a lu cette auteure … sauf moi. Il va falloir que je tente.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s